Tsonga remet les pendules à l'heure

Tsonga remet les pendules à l'heure

Publié le , modifié le

Battu par le 119e joueur mondial Peter Gojowczyk vendredi, Jo-Wilfried Tsonga s'est vengé sur Tobias Kamke. Le Manceau a surclassé l'Allemand en moins de 2h (6-3, 6-2, 6-4) et offre un deuxième point à la France. A Gaël Monfils de l'imiter pour qualifier les Bleus en demi-finale.

"C'est quelqu'un d'orgueilleux. D'avoir perdu vendredi en France, il ne peut pas accepter ça." La prophétie sort de la bouche d'Arnaud Clément, capitaine d'une équipe de France requinquée par la victoire en double samedi. Numéro 1 Français en l'absence de Richard Gasquet, Jo-Wilfried Tsonga a pris Tobias Kamke à la gorge dès le début de la rencontre. Et il l'a conlu d'un ace, prouvant sa force retrouvée. Après dix minutes de jeu, le Sarthois avait breaké une fois et menait 3-0, grâce au gain de 12 des 13 premiers points. D'emblée, JWT frappe fort et juste. Et quand son adversaire tente de se révolter, le Manceau tue ce sursaut dans l'oeuf. A 3-1, l'Allemand a l'occasion de lui prendre sa mise en jeu, sur un coup droit facile mal assuré. Mais Tsonga serre le jeu et maintient l'écart (4-1). Solide sur sa mise en jeu, le 12e joueur mondial semble promis à une première manche tranquille. Sauf que sa défaite face au 119e joueur mondial vendredi a laissé des traces. A 5-3, il gâche deux balles de set avec une grossière faute directe et une double faute. Il faut attendre la quatrième pour que le public du Palais des Sports de Nancy se lève une première fois sur un ace du Français (6-3 en 33 minutes). 

Vidéo: la balle de 1er set pour Tsonga

Cette fin de set compliquée pousse l'ancien finaliste de l'Open d'Australie à ne pas se relâcher. A 1-1, JWT remet un coup d'accélérateur. Il obtient deux balles de break sur un énorme coup droit long de ligne. Lui qui avait égaré 12 de ses 15 balles de break obtenues vendredi évite cet écueil. Il agresse Kamke d'une frappe de mammouth puis conclut au filet (2-1). La machine n'est pourtant pas encore à bonne température, en témoignent les deux balles de break concédées à l'Allemand. Un ace et une faute de son adversaire plus tard, le danger est écarté. Dans la foulée, une splendide volée croisée en extension puis un passing de revers non moins splendide lui permettent de conserver son avance (3-1). Le leader des Bleus ne s'en contente pas. Un coup droit décroisé surpuissant suivi d'une conclusion au filet et il prend la mise en jeu du joueur de Carsten Arriens (5-2). Le Manceau reste concentré pour s'envoler (6-2). 

Vidéo: la balle de 2e set pour Tsonga

L'ultime manche est un copié-collé de la précédente. A 1-1, Tsonga met un coup de boost. Ses coups de fusil précis font souffrir le martyr à Tobias Kamke. Le vainqueur de Julien Benneteau lors de la 1ère journée est acculé. Le Français met tout dans le court et tourne souvent au tour de son service pour profiter de son colossal coup droit pour voler le service adverse. Sans forcer, JWT assure ses mises en jeu et conclut le match en 1h40. Une belle réaction d'orgueil après sa déroute initiale. En Coupe Davis, le demi-finaliste du dernier Roland-Garros avait gagné 11 de ses 14 simples à enjeu avant de s'incliner devant l'anonyme Gojowczyk. Pour qualifier la France en demie, Gaël Monfils devra mettre le jeune allemand au pas. "Dimanche, on va se battre comme des fous", avait promis Jo-Wilfried Tsonga. Lui a rempli sa part du contrat. 

Vidéo: la balle de match de Jo-Wilfried Tsonga

Vidéo: la réaction de Jo-Wilfried Tsonga

Jerome Carrere