Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga ont qualifié la France
Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga | JEAN-SEBASTIEN EVRARD - AFP

Tsonga et Gasquet alignés face aux Tchèques Rosol et Berdych

Publié le , modifié le

La première journée de la demi-finale de la Coupe Davis entre la France et la République tchèque, vendredi, mettra aux prises Jo-Wilfried Tsonga à Lukas Rosol, et Richard Gasquet à Tomas Berdych. Arnaud Clément, le capitaine de l'équipe de France, a décidé de lancer le Biterrois, plutôt que Gaël Monfils arrivé de New York tardivement sur terre-battue et encore gêné par le décalage horaire, pour affronter le N.1 tchèque, Berdych, vendredi, à partir de 10h30. Gasquet mène (5-3) contre ce joueur et reste sur trois victoires lors des quatre derniers duels. Pour le 15e duel entre les deux nations (7-7), la République tchèque, double tenante du titre, rêve de s'imposer pour la première fois en France.

Richard Gasquet ou Gaël Monfils. C'était la grande question au moment du tirage au sort, au Tenniseum de Roland-Garros, lors de cette demi-finale de Coupe Davis entre la France et la République tchèque (à suivre en direct sur Francetvsport.fr). Arrivé fatigué (surtout mentalement) de New York après sa défaite en quarts de finale contre Roger Federer, Gaël Monfils subissait encore le décalage horaire, et avait eu le moins de temps pour se réadapter à la terre-battue. Le risque de jouer le premier match vendredi, c'est-à-dire à 11h, entrait aussi en ligne de compte. C'est sans doute pour toutes ces raisons qu'Arnaud Clément a fait le choix de placer Richard Gasquet, sur la terre-battue parisienne depuis le milieu de la semaine dernière, comme joueur de simple pour cette première journée. "Je privilégie un joueur qui est avec nous depuis 4-5 jours", a expliqué le capitaine. "J'écoute les joueurs, leurs sensations". 

Vidéo: Richard Gasquet confiant (Tout le Sport du mardi 9 septembre)

En plus, Richard Gasquet est loin d'être un choix par défaut. Contre Tomas Berdych, il s'est imposé à cinq reprises en huit duels, dont trois fois lors des quatre dernières confrontations. Arrivé en milieu de semaine dernière à Roland-Garros où il s'entraîne depuis, le Biterrois aura un gros avantage sur le Tchèque, qui est arrivé aussi tardivement que Monfils sur cette surface. Reste à s'adapter à l'heure assez matinale de 10h30, moment où débutera le premier match de cette rencontre. "Ca n'a pas d'importance", répondait le Tchèque au micro d'Infosport +. "Aucun souci", disait en écho Richard Gasquet,qui s'attend à un "match très difficile. Il est le favori, mais je vais y aller pour gagner, et bien lancer l'équipe".  "J'aurais préféré commencer", souriait pour sa part Jo-Wilfried Tsonga, qui sera donc le deuxième joueur français à entrer sur le court Central de Roland-Garros, avec en face de lui Lukas Rosol, qu'il a battu lors de leur seul duel sur le circuit.

Monfils en joker le dimanche, comme contre l'Allemagne ?

En alignant Gasquet dès ce vendredi, Arnaud Clément se place un peu dans la même configuration du 1er tour de Coupe Davis, contre l'Australie, sur la terre-battue vendéenne. Là-bas, la France avait viré en tête (2-0) et avait aligné ce même duo en double, pour parfaire une victoire assurée dès le samedi. Mais la République tchèque n'est pas l'Australie, et cette composition pourrait aussi rappeler celle du 2e tour contre l'Allemagne, où Gaël Monfils était entré pour le 5e match, décisif, à la place de Julien Benneteau. "Gaël est prêt à entrer dimanche", a d'ailleurs dit Lionel Roux, l'entraîneur de l'équipe de France à Infosport +. Il aura alors trois jours de plus dans les jambes, et trois nuits de plus pour son sommeil. "Si on mène (2-0), on mettra l'équipe qu'on estimera la plus forte en double", a ajouté l'entraîneur.

Car les choix cornéliens ne sont pas encore finis pour Arnaud Clément. En fonction de la journée de vendredi, il devra composer sa paire de double pour affronter le duo Berdych-Stepanek, battu juste une seule fois en Coupe Davis. A sa disposition, le duo Gasquet-Benneteau, médaillé de bronze aux JO de Londres, la paire Tsonga-Benneteau, ou encore l'association Gasquet-Tsonga, déjà alignée contre l'Australie. L'inconvénient de ces deux options, c'est de contraindre le N.1 français à un marathon sur trois jours. Et en cas de match dimanche, cela peut être préjudiciable pour le rendement du leader de l'équipe de France. Si Gaël Monfils est officiellement placé en doublé, il ne jouera pas, tout comme Gilles Simon, remplaçant pour cette rencontre.

Le programme

. Vendredi (à partir de 10h30)
Richard Gasquet (FRA) - Tomas Berdych (CZE)
suivi de
Jo-Wilfried Tsonga (FRA) - Lukas Rosol (CZE)
   
. Samedi (à partir de 14h00)
Julien Benneteau/Gaël Monfils (FRA) - Radek Stepanek/Jiri Vesely (CZE)
   
Dimanche (à partir de 10h30)
Jo-Wilfried Tsonga (FRA) - Tomas Berdych (CZE)
suivi de
Richard Gasquet (FRA) - Lukas Rosol (CZE)

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze