Stan Wawrinka
Le Suisse Stan Wawrinka | AFP - FABRICE COFFRINI

Stan Wawrinka: 2014, l'année des premières

Publié le , modifié le

L'année de ses 29 ans, Stan Wawrinka a franchi plusieurs étapes majeures sur le circuit. Vainqueur de son premier tournoi du Grand Chelem en Australie, de son premier Masters 1000 à Monte-Carlo, monté sur le podium du classement ATP, le Suisse se trouve pour la première fois de sa carrière en finale en Coupe Davis. Une épreuve qui lui tient à coeur.

Longtemps, Stan Wawrinka a pâti d'un mental friable. Longtemps, il s'est réfugié dans l'épreuve de Coupe Davis pour "exister" dans le coeur des supporteurs suisses. Car longtemps, il est resté dans l'ombre du meilleur joueur de l'Histoire, Roger Federer. Un compatriote encombrant, un exemple impossible à suivre. Mais en 2014, tout a changé.

A la fin de la saison 2013, il a gagné, pour la première fois de sa carrière, sa place pour le Masters. Avec émotion mais gourmandise, il y a atteint les demi-finales. Les verrous avaient sauté. Invité parmi les meilleurs du monde, le natif de Lausanne avait enfin le crédit que sa victoire à Roland-Garros juniors en 2003 avait laissé entrevoir. A Melbourne, il remporte l'Open d'Australie après avoir renversé le N.2 mondial, Novak Djokovic, en quarts de finale au terme d'un match exceptionnel, puis du N.1 mondial, Rafael Nadal, diminué, en finale. Cette première consécration dans un Grand Chelem n'est pas le fruit du hasard. Physiquement et techniquement très au point depuis longtemps, Stan Wawrinka avait enfin un mental à la hauteur (même si les démons du passé reviennent parfois). Jusqu'au mois de mars, il enchaînera quatorze matches sans défaite, avant de tomber en 8e de finale à Indian Wells.

La Coupe Davis après le Rocher ?

Et ce succès à l'autre bout du monde lui offrait indirectement un sésame auquel il ne croyait peut-être plus: la place de N.1 suisse. Troisième mondial, il précède alors Roger Federer, un joueur qu'il n'avait battu qu'une fois en quatorze duels sur le circuit principal. Mais cette année 2014 est bien différente. Car les deux hommes se retrouvaient pour la première fois opposés, lors de la finale du Masters 1000 de Monte-Carlo. Et pour une fois, les deux hommes étaient à égalité à l'entrée sur le court: aucun d'eux ne s'était imposé sur le Rocher. Mais Federer avait déjà à son actif 22 Masters 1000, contre aucun à son rival. Ce dernier s'imposait néanmoins en trois manches, poursuivant ainsi son bon début de saison, et intégrant le cercle des vainqueurs d'un Masters 1000.

 Et dans le même temps, comme il en a l'habitude depuis son premier match en 2004, Stan Wawrinka a fait avancer la Suisse en Coupe Davis. Et après une saison "off", Roger Federer a accepté de l'accompagner dans cette campagne. La Serbie, le Kazakhstan puis l'Italie sont passés à la moulinette des deux membres du Top 10, qui se retrouvent, pour la première fois de leur carrière, en finale de cette épreuve. C'est l'un des rares titres qui manque encore à "Fed". Après avoir accompagné son aîné jusqu'à la médaille d'or olympique tant rercherchée par son coéquipier (en double aux JO de Pékin en 2008), Stan Wawrinka aimerait le mener à une nouvelle conquête dans son incroyable palmarès. Ce serait la première pour les deux joueurs, mais aussi pour la Suisse.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze