Gilles Simon
Gilles Simon a été retenu en équipe de France de Coupe Davis | AFP - SEBASTIEN NOGIER

Simon retrouve les Bleus face à l'Argentine

Publié le , modifié le

Le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis, Arnaud Clément, a reconduit les vainqueurs d'Israël au premier tour, Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet, Julien Benneteau et Michaël Llodra, pour le quart de finale en Argentine, du 5 au 7 avril. En revanche, il a changé le cinquième homme en rappelant Gilles Simon en lieu et place de Jérémy Chardy.

Vainqueur d'Israël avec son quatuor Tsonga, Gasquet, Llodra, Benneteau, Arnaud Clément a décidé de ne rien changer de ses titulaires pour le 2e tour face à l'Argentine. Le capitaine des Bleus continue donc de s'appuyer sur les deux meilleurs joueurs français du circuit ATP, Jo-Wilfried Tsonga (8e mondial) et Richard Gasquet (10e mondial), pour les simples, et de faire confiance à la paire Julien Benneteau-Michaël Llodra pour le double. Ces quatre hommes seront accompagnés d'un nouveau remplaçant à Buenos Aires. Exit Jérémy Chardy et retour de Gilles Simon. "Dans ma tête, le groupe n'est pas figé, d'ailleurs il y a un changement, c'est Simon qui remplace Chardy", a déclaré Arnaud Clément.

Depuis Miami où il suit le parcours des derniers français en lice (Tsonga, Gasquet) et d'où il s'envolera jeudi pour l'Argentine avec une partie du staff, Llodra et Benneteau, et éventuellement les autres joueurs français en cas d'élimination, il a assuré faire ses choix "en fonction de la forme, de la confiance de chacun". Simon, le 3e meilleur joueur français (13e mondial) n'avait pas été retenu par Clément pour le premier tour face à Israël en raison d'un problème aux cervicales. "Pour Jo, Richard, Mika et Bennet' je trouvais que c'était logique de les reconduire. Jérémy ne sera pas du déplacement, il a eu quelques pépins physiques il y a quelques semaines et donc un manque de confiance. Gilles s'accroche et est en train de franchir un pas", a-t-il expliqué. Remis et en forme comme le prouve son accession aux 8e de finale du Masters 1000 de Miami, Simon fait donc son retour en équipe de France un an après l'élimination face aux Etats-Unis sur la terre battue de Monte-Carlo.Les Bleus retrouveront d'ailleurs cette surface à Buenos Aires.

Les Bleus pas favoris selon Clément

A Buenos Aires, la France tentera de poursuivre sa bonne série contre les Argentins puisqu'elle mène 5 victoires à 0 dans leurs confrontations (la dernière remonte à la demi-finale 2010 à Lyon). Des statistiques que Clément a balayé. "C'est du 50-50. Historiquement, le fait de jouer là-bas n'est pas facile. Je suis persuadé que les Argentins feront de très bons matches et seront à leur niveau. Ils comptent 18 victoires sur leurs 20 derniers matches chez eux, ils sont capables de se transcender", a rappelé Clément. Il a également énuméré les forces argentines toujours dangereuses malgré le forfait de leur meilleur joueur, Juan Martin Del Potro, qui a décidé de faire l'impasse cette saison. "Juan Monaco, sans confiance, est toujours 15e mondial, et il y a d'autres joueurs dangereux: Nalbandian a son meilleur niveau peut battre n'importe qui, (Carlos) Berlocq est dangereux, (Horacio) Zeballos a battu Nadal sur terre, et même si c'était pour son tournoi de reprise, ce n'est pas donné à tout le monde", a-t-il rappelé.

Un incident "regrettable"

En marge de ce rendez-vous contre l'Argentine et de l'annonce de son équipe, Arnaud Clément a également tenu à déplorer l'incident enter Michaël Llodra et Benoit Paire lors du 1er tour du tournoi de Miami. Les deux joueurs s'étaient insultés au cours de leur confrontation. "Bien sûr que c'est regrettable, d'autant qu'ils s'entendent très bien à la base", a commenté Clément. "Ça ne m'a pas dérangé pour ma sélection, cette histoire a fait un peu trop de bruit même si c'est logique que ce soit repris. Je suis persuadé que dans les semaines qui viennent, ils vont se reparler, du moins je l'espère, ce sont deux garçons intelligents", a ajouté le capitaine. Il a également assuré commencer à penser à Paire (23 ans) pour la Coupe Davis. "Il est jeune, il progresse. C'est un peu tôt par rapport aux autres", a-t-il conclu.