ATP Michael Llodra rage de profil 2010
Le Français Michael Llodra rageur | AFP - Anne-Christine Poujoulat

Objectif finale !

Publié le , modifié le

La France affronte cet après-midi l'équipe d'Argentine, qu'elle a toujours battue, en demi-finale de la Coupe Davis. Les Bleus retrouvent le Palais des sports de Gerland, 19 ans après le titre auquel avait participé un certain Guy Forget. Préféré à Richard Gasquet et Gilles Simon, Mickael Llodra ouvrira le bal, face à Juan Monaco. Incertain lundi, Gaël Monfils disputera le 2e simple face à David Nalbandian. Le duo Arnaud Clément/Mickael Llodra est recomposé.

La paire Llodra/Clément recomposée

Le capitaine de l'équipe de France, Guy Forget, se retrouvait face à une belle problématique, celle de désigner quels seront les deux joueurs qui disputeront les deux premiers simples. "Nous avons choisi la balle que les joueurs aiment  bien. Après, ce qui fera la différence, ce sera de bien jouer les points importants. Le court, c'est un détail. Le premier point de vendredi sera très important", a précisé Forget. En l'absence de Jo-Wilfried Tsonga, seul Gaël Monfils restait incontournable. Alors que Richard Gasquet et Gilles Simon, peuvent se targuer d'avoir évolué dans les premiers rangs mondiaux, c'est bien Llodra, qui a été choisi pour débuter dans le premier simple. Désormais d'avantage tourné vers sa carrière en simple, le Parisien a démontré qu'il avait du répondant en remportant deux tournois cette année, celui de Marseille et celui d'Eastbourne. Son expérience et sa forme actuelle ont donc convaincu Forget qui se trouvait bel et bien devant un choix cornélien.

"Les  gars se tiennent prêts et font le maximum pour être en forme. L'aventure a  commencé à Maastricht contre les Pays-Bas. Tout le monde a apporté sa pierre à  l'édifice. J'espère que l'aventure sera encore longue pour nous. Le groupe est  soudé et nous avons besoin de tout le monde", a déclaré le capitaine. Ce dernier peut être soulagé depuis qu'il a appris que Monfils ne souffrait visiblement plus d'une blessure à une cheville, contractée lundi à l'entraînement. Après les forfaits de Tsonga, blessé à un genou, et de Julien Benneteau, touché au poignet droit, un nouvelle absence aurait été préjudiciable. Monfils disputera quant à lui le deuxième simple, déjà sans doute décisif, face à l'épouvantail de cette sélection argentine, David Nalbandian.

Les Tricolores en quête d'une 16e finale

Concernant le double, le duo Clément-Llodra va donc renaître de ses cendres... "Je sais très bien où en sont 'Mika' et Arnaud, je connais les raisons de leur brouille et je ne les commenterai pas", avait déclaré Forget avant d'officialiser leur association. "Ce sont des joueurs professionnels. C'étaient les meilleurs copains du monde. Comme souvent, avec des bons potes, il y a des petits accrochages", a indiqué le capitaine qui n'a de toute façon pas trop de possibilités en double. "Pour autant, s'ils doivent jouer ensemble, je ne me fais aucune inquiétude quant à leur capacité à tout donner sur un terrain. Ils sont intelligents pour se concentrer sur leurs adversaires. Même s'ils ne font plus équipe ensemble en 2010, Arnaud et Michaël jouent régulièrement le double sur le circuit. Ils retrouveront très vite leurs automatismes", avait précisé Forget. Ce dernier aura sans doute un petit moment d'émotion au moment de retrouver le Palais des Sports de Gerland, là où il avait soulevé le trophée de la Coupe Davis, en 1991. En quatre confrontations, la France s'est imposée à chaque fois, mais ces duels commencent à dater (1952, 1955, 1960 et 1982)... Absente à ce stade de la compétition depuis 2004, la France se verrait bien disputer de nouveau les premiers rôles, et pourquoi pas, affronter en finale le vainqueur de l'autre rencontre opposant la Serbie à la République tchèque. Il s'agirait de la 16e finale de la France, et sait-on jamais, du 10e trophée.

Juan Martin Del Potro encore convalescent, David Nalbandian et Juan Monaco (32e mondial), représenteront les plus gros dangers du côté argentin. Redescendu à la 33e place du classement ATP en raison de blessures à répétition, Nalbandian commence à retrouver son meilleur niveau, comme l'attestent sa victoire cet été à Washington et son quart de finale à Toronto. Moins brillant, mais toujours aussi efficace, Juan Monaco retrouve l'équipe nationale après quelques mois d'absence dus à une blessure au poignet. "Pico" qui a renoué avec la compétition à la mi-août tentera d'élever son jeu sur dur, une surface qu'il n'a jamais vraiment adopté. Le capitaine argentin Tito Vazquez comptera également sur Horacio Zeballos (61e) et Eduardo Schwank (57e), deux joueurs qui ont atteint la semaine passée le dernier carré en double, à l'US Open. Si Vasquez aurait préféré une autre surface que la résine, il sait en revanche que ses joueurs s'adaptent très bien à cette surface. "Pour David Nalbandian, cela aurait été mieux si elle avait été plus rapide mais c'est bien quand même", a ajouté le capitaine, qui s'est félicité "du temps que l'équipe a bénéficié pour s'entraîner", chose "très rare". Les Bleus sont prévenus.

Réactions

Guy Forget (capitaine de l'équipe de France):  "Que ce soit Gaël (Monfils) ou +Mika+ (Llodra) qui commence, je ne crois pas que  cela ait de réelle importance. Excepté pour Gaël qui aime bien jouer un peu plus  tard parce qu'il a du mal à se mettre en route. Et quand il revient de New York,  c'est le seul mec qui a besoin de 15 jours pour se remettre du décalage horaire  (rires). Donc c'est plutôt bien que Gaël commence deuxième!"

Tito Vasquez(capitaine de l'équipe d'Argentine): "Le choix du simple a été  une décision difficile (entre Juan Monaco et Eduardo Schwank). Juan a très bien  joué depuis le début de la saison et Eduardo est allé du bon au meilleur. Donc  les deux auraient pu jouer. Le choix de Guy Forget m'a paru évident. Cela aurait  été difficile pour un capitaine d'exclure un joueur comme Michaël Llodra avec  les bons résultats qu'il a obtenus contre l'Espagne (en quarts de finale). La  décision est tout à fait saine."

La Serbie handicapée contre les Tchèques

Fatigué par son bel US Open terminé en finale contre Rafael Nadal, Novak Djokovic avait déjà avoué être "épuisé" à la veille de la rencontre. Cette extrême fatigue s'est transformée en gastro-entérite, l'obligeant à déclarer forfait pour le premier simple de l'autre demi-finale qui oppose la Serbie à la république tchèque à Belgrade. Du coup, c'est Viktor Troicki qui débutera la rencontre en étant opposé à Radek Stepanek. Et il est bien évident que si le N.1 serbe parvient à se soigner à temps pour jouer le deuxième simple dimanche contre le géant Tomas Berdych, il sera certainement très affaibli. 

Programme des matches

. France - Argentine:
Vendredi (à partir de 13h30)
Michaël Llodra - Juan Monaco (ARG)
suivi de
Gaël Monfils - David Nalbandian (ARG)

Samedi (à partir de 15h00):
Arnaud Clément/Michaël Llodra - Eduardo Schwank (ARG)/Horacio Zeballos (ARG)

Dimanche (à partir de 13h00):
Gaël Monfils - Juan Monaco (ARG)
Michaël Llodra - David Nalbandian (ARG)

Les capitaines ont la possibilité de changer la composition des équipes pour les matches de samedi et dimanche.

. Serbie - République tchèque:
Vendredi (à partir de 15h):

Viktor Troicki (SRB) - Radek Stepanek (CZE)
suivi de
Janko Tipsarevic (SRB) - Tomas Berdych (CZE)

Samedi (à partir de 15h)
Nenad Zimonjic/Viktor Troicki (SRB) - Jan Hajek/Ivo Minar (CZE)

Dimanche (à partir de 14h)

Novak Djokovic (SRB) - Tomas Berdych (CZE)
suivi de
Janko Tipsarevic (SRB) - Radek Stepanek (CZE)

Romain Bonte