Yannick Noah conférence 092015
Yannick Noah, nouveau capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis | AFP - Jacques Demarthon

Noah veut que France-Canada se joue en France Outre-mer

Publié le , modifié le

Le capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis veut disputer le match du premier tour 2016 contre le Canada outre-mer, aux Antilles ou à la Réunion. Il s’agirait d’une première en dehors de la métropole, mais il y a quelques obstacles à franchir dont le chiffrage de l’opération et la concurrence incarnée par les trois villes candidates pour le week-end du 4 au 6 mars (Rouen, Albertville et Trélazé).

Le 9 novembre 2005, l’équipe de France du sélectionneur Raymond Domenech disputait un match historique en Martinique face au Costa Rica devant 16 000 spectateurs. Une rencontre remportée 3-2 par les Bleus grâce à des buts d’Anelka, Cissé et Henry. Onze ans plus tard, les départements d'Outre-mer et plus particulièrement la Guadeloupe pourraient bien accueillir un autre événement d’ampleur à savoir une rencontre du groupe mondial de la Coupe Davis.

Une délocalisation qui coûte cher

Début mars 2016 aura lieu un France-Canada très attendu car il marquera le début de la troisième aventure de Yannick Noah à la tête du groupe France. Et comme l’ancien vainqueur de Roland-Garros souhaite se donner toutes les chances de battre les Canadiens, il se voit bien les recevoir aux Antilles au printemps prochain, sur un terre battue extérieure plus lente qu’en indoor.

Problèmes : cette délocalisation coûterait très cher (800 000 euros, soit trois fois plus qu’une rencontre standard) notamment pour acheminer la terre battue, et les villes candidates en temps et en heures (ce qui n’est pas la cas de la candidature ultra-marine), en premier lieu Rouen la favorite avec sa Kindarena de 6 000 places, n’ont pas abdiqué tout espoir d’organiser cette partie face à Roanic et Pospisil.

"La Guadeloupe sera candidate"

Pour autant, le bureau fédéral de la FFT n’a rien entériné et il se murmure qu’une candidature de la Guadeloupe serait très appréciée. "La Guadeloupe sera candidate, a confié le président de la ligue de Guadeloupe Christian Forbin. C’est une formidable opportunité de faire entrer l’Outre-Mer dans l’histoire de la Coupe Davis et je pense que cela représente un beau challenge pour notre président Jean Gachassin. Je travaille ardemment pour que cela se fasse".

Ce match pourrait se tenir au Gosier –où se déroule chaque année un Challenger- mais aussi au Vélodrome de Baie-Mahault ou encore aux Abymes, moyennant des aménagements bien entendu. « La cahier des charges impose un minimum de 4 000 spectateurs mais nous pourrions aller encore plus haut », a encore dit Christian Forbin, très motivé. Verdict le 4 décembre.