Noah, stop ou encore ?

Noah, stop ou encore ?

Publié le , modifié le

Après la terrible désillusion de l'équipe de France en demi-finale de Coupe Davis, le capitaine Yannick Noah poursuivra-t-il l'aventure ? Après le match perdu par Gasquet, au micro de France Télévisions, il s'est montré plutôt évasif, refusant d'en dire plus sur ses intentions. En tout cas pas à chaud. Il entend "faire le point avec les joueurs" pour voir "ce qu'on fera".

"Je veux essayer d'aller au bout de mon rêve. Ce n'est pas forcément en commençant le premier tour l'année prochaine, c'est peut-être en défrichant le terrain pour quelqu'un d'autre", a dit le capitaine. Noah n'a pas caché qu'il avait envie de poursuivre au-delà de son contrat d'un an, mais pas à n'importe quelle condition. "J'en ai envie mais il n'y a pas que moi. Il y a un groupe, il y a un projet qui forcément évolue. La plupart des choses ont été formidables et au-delà de mes attentes et il y en a d'autres que j'aimerais vraiment cadrer. Ce qui compte c'est l'avis des joueurs. On en parle, je dis comment je veux fonctionner et si tous les joueurs sont d'accord on peut travailler"

En éludant la question de son avenir, Yannick Noah sait qu'il va créer l'incertitude autour de son envie ou non, en fonction des conditions qu'il rencontrera, de poursuivre sur le banc de l'équipe de France de Coupe Davis. Mais sans doute ne veut-il pas se précipiter. "J'ai des critères de sélection. On a des critères de fonctionnement. Il ont été suivis en partie, mais pas complètement. Il y avait un contrat moral avec les joueurs... Le contrat moral n'a pas été totalement respecté», s'est il contenté de répondre.  

Christian Grégoire