Rafael Nadal
Le joueur espagnol Rafael Nadal | AFP - MATTHEW STOCKMAN

Nadal avec l'Espagne contre l'Ukraine

Publié le , modifié le

Rafael Nadal revient à la tête de la sélection espagnole pour affronter l'Ukraine en match de barrage du groupe mondial de Coupe Davis du 13 au 15 septembre à Madrid. Font également leur retour aux côtés du Majorquin Tommy Robredo et Fernando Verdasco, a affirmé la la fédération (RFET) dans un communiqué.

"Rafael Nadal revient dans l'équipe après avoir été absent lors des cinq  derniers éliminatoires en raison d'une grave blessure au genou qui l'a tenu éloigné des terrains durant sept mois l'an passé", a expliqué la RFET. Nadal, actuel N.2 mondial, vainqueur de treize tournois du Grand Chelem depuis lundi soir et son sacre à Flushing Meadows (dont Roland-Garros à huit reprises) et de quatre éditions de la Coupe Davis, avait joué avec la sélection espagnole en Coupe Davis en décembre 2011 en  finale où l'Espagne avait remporté son cinquième titre en s'imposant face à  l'Argentine 3 à 1. "Lorsqu'on me l'a demandé et que je n'étais pas blessé, je suis toujours venu aider l'équipe", a commenté Nadal, qui a remporté 20 de ses 21 simples en Coupe Davis. "J'ai été au maximum pendant un mois et à l'évidence c'est éreintant mais je suis prêt à fournir encore un petit effort." Il tentera de décrocher vendredi un 22e succès face à Sergiy Strakhovsky, tombeur de Federer au 2e tour de Wimbledon cette année.

Robredo dans le groupe

Tommy Robredo, de retour après sa dernière participation en mars 2010, sera  en double avec Marc López qui avait joué lors de la finale de 2012 perdue par  l'Espagne au profit de la République tchèque. Fernando Verdasco, qui jouera lui en individuel, n'était pas revenu depuis  la finale de Séville de 2011. La République tchèque est tenante du Saladier d'argent grâce à sa victoire  3 à 2 en finale de la 100e Coupe Davis, en novembre dernier à Prague. L'Espagne rencontrera l'Ukraine du 13 au 15 septembre et jouera sa place  dans le groupe mondial des 16 meilleures équipes, après avoir perdu au 1er tour  face au Canada 3 à 2.

AFP