Gaël Monfils
La déception de Gaël Monfils | AFP

Monfils, l’inquiétude grandit

Publié le , modifié le

Gaël Monfils vient d’annoncer sur son compte twitter qu’il déclarait forfait pour les tournois de Tokyo et Shanghai à cause de son genou. Il craignait une fissure du tendon rotulien mais n’a rien confirmé pour le moment. A moins de deux mois de la finale de la Coupe Davis, ce n’est pas une bonne nouvelle pour le clan français.

Le Parisien avait ressenti une vive douleur lors du tournoi de Metz la semaine dernière, s’était expliqué après sa défaite en demi-finale face au Portugais Joao Sousa. "Je ne voulais pas me faire mal et c'est ce qui s'est passé. J'espère qu'il n'y a pas blessure grave car ça pourrait mettre en cause ma participation à la Coupe Davis. J'espère ne pas en prendre pour six semaines sinon j'aurais tout perdu. Tout ça pour faire plaisir à tout le monde (organisateurs, public) donc ça m'énerve..."

Course contre la montre

En annonçant son forfait pour la tournée asiatique, et seulement pour deux tournois pour le moment, Monfils se donne le temps de récupérer pour éventuellement revenir ensuite disputer quelques tournois européens indoor dont Paris-Bercy, un Masters 1000 qui lui tient à cœur (il a déjà disputé deux finales au POPB en 2009 et 2010).

Maintenant, rien ne dit que ses blessures vont se résorber aussi rapidement que souhaité, et il est à craindre que –de toutes façons- La Monf n’arrive pas dans les meilleures dispositions à Lille pour la finale contre la Suisse (21-23 novembre). Or il est probablement le meilleur joueur français sur terre battue, la surface choisie pour défier Federer et Wawrinka au stade Pierre-Mauroy.

En 2010, Jo-Wilfried Tsonga avait raté la finale de la Coupe Davis à Belgrade suite à une blessure à un genou. Le staff tricolore, son capitaine Arnaud Clément en tête, doit croiser les doigts en espérant que Gaël Monfils pourra recouvrer l’intégralité de ses moyens d’ici là.

Grégory Jouin @GregoryJouin