Gaël Monfils et Roger Federer
Gaël Monfils sert la main de Roger Federer | AFP - DENIS CHARLET

Monfils-Federer, le bal des gens heureux

Publié le , modifié le

La victoire rapide et nette de Gaël Monfils sur Roger Federer, qui a ramené la France à (1-1) au terme de la première journée de la finale de la Coupe Davis, n'a pas chagriné le Suisse. "J'étais content, parce que vers la fin du match, je ne pensais plus à mon dos", se réjouissait le N.2 mondial. Et dans le camp français, la satisfaction était là aussi. "Ca fait partie du Top 3 de mes meilleurs matches", disait le Français.

On a rarement vu Roger Federer aussi "rigolard" juste après une défaite. Et il a bien ri lors de la conférence de presse. Surtout quand son capitaine Severin Luthi répondait à côté à une question en anglais concernant la présence de Federer dans le double le lendemain. "vous ne répondez pas tout à fait à ma question, peut-être vous n'avez pas compris, ou je me suis mal exprimé", insistait le journaliste. "Peut-être qu'il ne voulait pas répondre, c'est une option", glissait le leader de l'équipe suisse dans un grand sourire avant de traduire la question en allemand à Luthi et de reprendre: "Severin dit qu'il a très bien compris la question !" 

Il faut dire que Roger Federer était satisfait: "C'est déjà positif que je sois sur le terrain... Pendant quelques jours, ce n'était pas évident du tout", rappelait-il. Et il se félicitait d'être "sorti du terrain sans douleur, en ayant joué trois sets et pas cinq au bout desquels je serais cassé. Ce n'est pas négatif, plus le match avançait, mieux je me sentais. C'est très encourageant je dois dire. Et vu que je n'avais pas touché la balle, que je n'avais pas couru depuis 5 jours, c'est pas mal. En plus, Gaël a extrêmement bien joué. Je ne pouvais pas jouer, il a été le meilleur joueur à la fin. Je n'ai pas pu jouer un bon match." Ravi d'avoir tenu bon sans douleur, l'Helvète avouait néanmoins: "Je n'ai pas envie de faire juste des matches comme aujourd'hui, ce n'est pas pour ça que je suis là. J'attends plus de moi."

"Chercher le public contre Roger, ça n'arrive jamais"​

Du côté de Gaël Monfils, la bonne humeur était aussi de mise. "Ca fait partie de mon Top 3 des bons souvenirs", lançait-il. "Une finale en France, contre Roger, avec une performance très bonne de A à Z..." S'il avouait son extrême tension le matin, il n'a pas relevé de faiblesse majeure dans le jeu de son adversaire: "J'ai regardé ses services en début de match, ça tombait à 200km/h. Bien sûr, son début de match a été certainement plus dur que d'habitude après cinq jours sans jeu. Mais j'ai essayé de ne pas le laisser entrer dans la rencontre. Diminué à quel point ? Je ne sais pas."

Et le Français s'est même permis de chercher le public pour faire monter la pression sur le Suisse: "Je sentais que j'en avais besoin, et qu'en plus ça l'agaçait. Mais jamais on pousse le public contre Roger dans le monde. Là, il fallait en profiter d'être en Coupe Davis, à la maison", souriait le Parisien. "Sortir ce match contre Roger Federer en finale de Coupe Davis, c'est une performance exceptionnelle, mais Gaël est capable de jouer à ce niveau ; il l'a prouvé par le passé", résumait Arnaud Clément.