Coupe Davis France Allemagne 042014 Monfils
Gaël Monfils | AFP - Jean-Christophe Verhaegen

Monfils donne la victoire à la France

Publié le , modifié le

Gaël Monfils a donné le 3e point et la victoire à la France en quarts de finale de Coupe Davis face à l'Allemagne en dominant largement Peter Gojowczyk en trois sets (6-1, 7-6 (7/0), 6-2) dimanche à Nancy. Un peu plus tôt, Jo-Wilfried Tsonga avait effacé une première journée catastrophique en remettant les deux équipes à égalité à la faveur d'une victoire en simple sur Tobias Kamke 6-3, 6-2, 6-4. C'est la première fois depuis 2011 que les Français retrouvent le dernier carré où ils affronteront la République Tchèque, tenant du trophée.

Menée 2-0 après la première journée, l'équipe de France de Coupe Davis s'est totalement remotivée, reconcentrée sur son sujet, et s'est relancée d'abord samedi en s'appuyant sur ses tauliers, grâce au double Llodra-Benneteau, puis dans les deux derniers simple avec Tsonga et Monfils. La dernière fois que les Bleus avaient réussi une telle remontée, c'était en 1996.... Et à la fin, ils avaient remporté la Coupe Davis.   

A l'évidence, tant Tsonga que Monfils sont entrés sur le court avec toute la détermination nécessaire. Revanchard après sa mauvaise prestation vendredi, Tsonga a renvoyé Kamke à ses études. Dans la foulée, Gaël Monfils a montré son meilleur visage, celui d'un joueur talentueux animé par l'envie. Et il n'y eut pas beaucoup de suspense dans ce dernier simple. 

Un Monfils en mode "guerrier"

Surmotivé  par le contexte et l'ambiance, Monfils (N.25), qui avait été préféré à Benneteau, a sorti son meilleur tennis pour balayer Gojowczyk. Monfils avait estimé qu'il serait trop juste physiquement pour jouer  vendredi, s'étant peu entraîné depuis son élimination au deuxième tour à Miami. Il avait été accaparé par des "problèmes personnels", sur lesquels il n'a pas  voulu s'étendre. Mais il avait assuré son capitaine Arnaud Clément qu'il serait prêt si on faisait appel à lui pour jouer un cinquième match décisif.

Le Parisien n'a pas menti. Se nourrissant de l'atmosphère, il a débuté au quart de tour, alternant les services brutaux et les passing magistraux pour mener 4-0, puis s'adjuger le premier set en seulement 24 minutes.

La balle de premier set 

Gojowczyk, qui a montré un talent certain, a réagi dans le deuxième set en s'accrochant jusqu'au jeu décisif. Mais il n'a alors rien pu faire contre Monfils, qui présente désormais un bilan de 8 victoires pour 2 défaites en  Coupe Davis. Le regard enragé, le Français a piétiné son adversaire dans ce jeu décisif,  remporté 7-0. Gojowczyk a vaguement tenté de se rebeller, en prenant pour la  première fois le service de son adversaire au début du troisième set.

La balle de 2e set 

Mais l'Allemand s'est tiré une balle dans le pied en concédant  immédiatement son service sur une double faute. Monfils a ensuite tranquillement plié la partie. "On a prouvé qu'on avait un bel état d'esprit. Et surtout, à 0-2, ce  n'était pas facile, mais on est soudés, et après on a vu des belles mentalités et de belles réactions", a analysé Gaël Monfils après le match.

La balle de match

La réaction d'Arnaud Clément   

Christian Grégoire