Dixième sacre en Coupe Davis pour l'équipe de France
Dixième sacre en Coupe Davis pour l'équipe de France | AFP

Lucas Pouille offre à la France une dixième Coupe Davis

Publié le , modifié le

Après trois finales perdues (2002, 2010, 2014), l’équipe de France de tennis n’a cette fois pas manqué son rendez-vous avec le Saladier d’Argent. Dans un match décisif maitrisé dans les grandes largeurs, Lucas Pouille s’est défait de Steve Darcis en trois sets (6-3, 6-1, 6-0) pour offrir à la France un 10e succès en finale de Coupe Davis, 16 ans après son dernier sacre.

Enfin ! Après avoir vu le Saladier d’Argent lui filer trois fois entre les doigts depuis 2002, l’équipe de France de tennis règne de nouveau sur le tennis mondial après sa victoire face à la Belgique en finale de la Coupe Davis. Dans le match le plus important de sa carrière, Lucas Pouille n’aura pas tremblé, en tuant rapidement tous suspense pour dominer de la tête et des épaules Steve Darcis (6-3, 6-1, 6-0). Le tricolore chasse les mauvais fantômes et offre au tennis français un moment de gloire qu’elle aura trop longtemps attendu. 

VIDEO. La France tient son Graal  

Après sa défaite initiale face à un David Goffin injouable ce week-end, la question était de savoir si Lucas Pouille aurait les nerfs solides au moment de rentrer sur le court, face à un adversaire à sa portée (76e mondial) mais qui a fait de la Coupe Davis, et particulièrement des matches décisifs (5 victoires en autant de matches) son terrain de jeu favori. Le Français n’a pas mis longtemps à répondre aux interrogations, rentrant parfaitement dans son match en breakant Darcis d’entrée pour mener 2-0. En difficulté avec son coup droit, le Liégois accumule les erreurs (24 fautes directes rien que dans la première manche) face à un Pouille appliqué au service et qui, tout en puissance, empoche rapidement le premier set (6-3). 

VIDEO. Lucas Pouille enflamme le stade

Sans pitié face à un adversaire fébrile, ce cinquième acte tourne à la démonstration face à un adversaire totalement dépassé par le tennis quasi sans-faute de Lucas Pouille. Le break obtenu à 2-1, après 13 minutes d’un jeu interminable et quatre trois balles de break sauvées par le Belge, finit d’achever un Darcis au bord de la noyade. Excellent sur son coup droit et derrière sa première balle, Lucas Pouille pousse Darcis à forcer son jeu et à enchaîner fautes sur fautes pour offrir sur un plateau d'argent la deuxième manche et amener la France à un petit set du bonheur (6-1). 

VIDEO. La France à un set du bonheur

Yannick Noah le sait, rien ne semble pouvoir empêcher la France d’aller chercher le Graal. Le capitaine tricolore contient son émotion sur le banc, alors que Lucas Pouille, porté par un public du Stade Pierre-Mauroy prêt à chavirer, termine sans broncher le travail face à un Steve Darcis totalement démobilisé et qui n'aura jamais pu remonter une pente définitivement trop raide (6-0). Un dernier revers du Belge hors du court et le Français pouvait enfin s’écrouler, portant sur le toit du tennis mondial la génération "Mousquetaires" qu'on aura longtemps cru maudite après deux finales perdues en 2010 et 2014. Jo-Wilfried Tsonga, Lucas Pouille, Richard Gasquet et Pierre-Hugues Herbert s'inscrivent désormais dans la lignée des Pioline, Santoro, Escudé et Grosjean, derniers vainqueurs en 2001 face à l'Australie. Après seize longues années d'attente, la France grave donc de nouveau son nom sur ce Saladier d'Argent tant désiré. Enfin !

VIDÉO. La joie de Lucas Pouille et de l'équipe de France

Mathieu Aellen