Llodra/Benneteau relancent la France

Llodra/Benneteau relancent la France

Publié le , modifié le

La paire française Michaël Llodra/Julien Benneteau a offert à la France son premier point contre l'Allemagne au terme d'un match acharné à Nancy (6-1, 7-6, 4-6, 7-5). Faciles dans le premier set, les deux Tricolores se sont compliqués la tâche par la suite, autant victimes du réveil de leurs homologues Kamke et Begemann que de leur propre apathie. Dimanche, leurs compatriotes Tsonga et Monfils devront néanmoins les imiter pour envoyer la bande à Clément en demie.

Rien ne sera facile pour la France. A l'image de Benneteau et Tsonga, battus hier malgré un bon début de rencontre pour l'un, deux balles de match pour l'autre, la paire constituée du Bressan et de Michaël Llodra a dû batailler ferme. De retour en équipe de France après une brève éclipse, le Parisien s'est d'emblée montré solide. Jeux de service calés, volées claquées et les Bleus s'envolent (3-0). Spécialiste du double, l'Allemand Begemann est à la peine sur ses mises en jeu et laissent les locaux conclurent facilement la première manche en moins d'une demi-heure (6-1).  

Vidéo: la balle de premier set des Français 

  Le deuxième set ne démarre pas sous les mêmes auspices. A 2-1 pour leurs adversaires, les hommes d'Arnaud Clément manquent de se faire breaker. Benneteau tremble mais se sauve grâce à un ace, un service gagnant et une volée solide (2-2). En retour, les Bleus ne parviennent plus à inquiéter les protégés de Carsten Arriens. A 3-2 service Llodra, Begemann fait passer un frisson dans le palais des Sports de Nancy. Sur une volée, son genou se bloque en hyper-extension, laissant craindre une grave blessure. Finalement, il se relève après quelques minutes. Dans la foulée, encore gêné par cette douleur, il signe deux double-faute, offrant son service aux Français (4-3).

Vidéo: la blessure de Begemann​

Rongé par le doute né de sa défaite concédé hier face à Kamke, Benneteau sort de sa torpeur avec un superbe revers long de ligne. Cette embellie ne dure pas longtemps puisqu'il perd sa mise en jeu (4-4). Déjà dépossédé trois fois de son service, Begemann est encore en danger. Mais Llodra et Benneteau laissent filer trois occasions, dont une sur laquelle ils se gênent (6-5). Direction tie-break pour les deux paires. Bennet' concèdent un mini-break. Un avertissement sans frais puisque les Tricolores réagissent et mènent 2 sets 0 grâce à un retour dans les pieds adverses de Llodra (7-6). 

Vidéo: la balle de 2e set pour les Français

  Aligné sept fois auparavant, les Bleus présentent un bilan tout juste positif en Coupe Davis (4 victoires, 3 défaites). Le troisième set est là pour souligner cette fragilité. Impérial sur ses jeux de service, Llodra doit écarter une balle de break (1-0) puis Begemann s'offre un jeu blanc. Le ciel se couvre sur la salle lorraine. Sur son passage suivant derrière la ligne de mise en jeu, l'Allemand est mis au pied du mur par les Tricolores. Mais ces derniers se trouent à trois reprises par manque de communication (3-3).

Cette mauvaise passe se confirme. Benneteau est mené 0-40, recolle à 40-A mais doit finalement s'incliner sur une volée de Begemann. Les Français manquent de recoller immédiatement en égarant une balle de break. Kamke se bat comme un beau diable et parvient d'une volée à confirmer l'envol de nos voisins d'outre-Rhin (3-5). Begemann est également bousculé mais se sauve, profitant des maladresses des deux hommes bleus lui faisant face. Un retour long de Llodra scelle le retour allemand (4-6).

Vidéo: la balle de 3e set de l'Allemagne 

  La paire française est déboussolée. Les vainqueurs de l'Australie en 8e de finale n'y sont plus. Les vieux démons de Benneteau se réveille. Chahuté dans la 2e manche, breaké dans la 3e, le Bressan récidive dans la 4e sur une mauvaise combinaison avec son partenaire que Kamke lit parfaitement (1-2). Comme lors des deux simples joués la veille, les poulains de Clément manquent de tranchant au moment d'enfoncer leurs adversaires (5 balles de break sur 21 converties). Au moment où l'ombre d'une fessée 3-0 planent sur Nancy, les deux hommes profitent du passage sur la chaise pour se remettre les idées en place. Un jeu blanc de Llodra plus tard et Kamke cède son service pour la première fois du match (3-3). Le public lorrain s'enflamme. Sur le court, les coups fusent à nouveau.

A 5-4 service allemand à suivre, les Bleus gâchent une balle de match. Ce n'est que partie remise. pour sa première sélection, le bizut Begemann flanche et laisse Llodra et Benneteau exulter. Battu par Kamke, 95e joueur mondial, Bennet' lâchait même quelques larmes de soulagement. L'équipe de France est encore en vie. Et l'esprit de Nantes version 1996 pourrait bien investir Nancy. A Tsonga et Monfils de le ressusciter. 

Vidéo: la balle de match des Français 

Vidéo: la réaction d'Arnaud Clément ​

Jerome Carrere