L'hégémonie ou la consécration

L'hégémonie ou la consécration

Publié le , modifié le

La finale de la Coupe Davis 2011 met aux prises à partir de vendredi l'Espagne, meilleure équipe du monde depuis 10 ans, à l'Argentine, un outsider redoutable. Elle oppose surtout deux équipes de "terriens" qui possèdent quelques cadors de la surface ocre: Rafael Nadal et David Ferrer côté espagnol, Juan Martin Del Potro et David Nalbandian côté argentin. Les 22 000 spectateurs du stade Olympique de Séville vont se régaler.

Quoi de mieux qu'une belle finale de Coupe Davis pour boucler cette saison 2011 qui restera dans les annales comme celle de Novak Djokovic, le numéro 1 serbe, vainqueur de trois des quatre tournois du Grand Chelem. Un Espagne-Argentine, ça fait toujours saliver ! Entre l'invincible armada ibère, qui a remporté l'épreuve à quatre reprises depuis l'an 2000 (2000 contre l'Australie, 2004 face aux Etats-Unis, 2008 contre l'Argentine, 2009 face aux Tchèques) et les challengers sud-américains, finalistes malheureux à trois reprises (1981 à Cincinnati contre les Etats-Unis, 2006 à Moscou face aux Russes, 2008 à Mar de Plata), le combat promet d'être "muy caliente". 

Le souvenir de 2008

Le point du double pourrait encore s'avérer crucial et, dans cette optique, les Argentins misent beaucoup sur David Nalbandian, toujours aussi motivé pour représenter son pays (64e à l'ATP mais ancien numéro 3 mondial, vainqueur du Masters et ancien finaliste de Wimbledon). Il devrait être associé à Eduardo Schwank, le spécialiste. Ce ne sera pas de trop pour terrasser le tandem composé de Fernando Verdasco et Feliciano Lopez qui avait dominé les "Gauchos" en finale à Buenos Aires lors de l'édition 2008.

Cet échec reste d'ailleurs en travers de la gorge des Argentins et notamment de David Nalbandian qui avait reproché à Juan Martin Del Potro (11e ATP) de ne pas s'être donné tous les moyens de gagner ses deux simples (la Tour de Tandil avait beaucoup joué en fin de saison et n'avait pas zappé le Masters, contrairement au souhait de "Nalbi"). Les deux hommes ne sont pas devenus les meilleurs amis du monde mais ils font cause commune pour ce pays fondu de sport, qui a quand même donné au tennis des joueurs du calibre de Guillermo Vilas, Jose Luis Clerc, Alberto Mancini, Guillermo Coria, Gaston Gaudio…etc

Avantage Espagne sur le papier

Ils savent que la tâche sera rude et que leurs deux rivaux (Nadal et Ferrer) sont invaincus sur terre en Coupe Davis. Ils présentent qu'ils devront probablement aller chercher des points contre le numéro 2 espagnol même si Nadal (2e ATP) semble moins bien que son coéquipier, demi-finaliste du Masters la semaine dernière, en ce moment. Dans les rangs locaux, tout le monde espère conclure l'affaire rapidement tandis que toute l'Argentine caresse le rêve de voir Nalbandian disputer le cinquième duel décisif face à Ferrer (5e ATP), censé être le "point faible".

Dernier point important, l'élément fraîcheur: les deux meilleurs Espagnols ont puisé dans leurs réserves lors du Masters de Londres (trois matches pour Nadal, quatre pour Ferrer). Les Argentins ont eu, de leur côté, tout loisir de préparer cette rencontre, durant trois semaines après avoir renoncé au Masters 1000 de Paris-Bercy. Ca risque de peser à un moment donné.

Le facteur récupération

"Nous sommes tous fatigués physiquement mais c'est une finale. Nous voulons cette victoire, c'est très important pour nous", a prévenu David Ferrer lors d'une conférence de presse. Les Argentins ont à coeur d'effacer le souvenir de Mar Del Plata, où ils partaient favoris en l'absence de Rafael Nadal, alors blessé. "C'est du passé, vraiment du passé. Depuis cette finale, nous avons mûri, j'ai énormément amélioré mon jeu et nous avons une nouvelle chance", a dit Juan Martin Del Potro.

"Les joueurs sont différents, la surface est différente, le stade est différent et cette fois, l'Espagne est favorite. Ce sera différent de Mar Del Plata, si nous sommes en bonne condition et restons concentrés", a prédit le vainqueur de l'US Open 2009. Le tirage au sort de la rencontre aura lieu jeudi. Les deux premiers simples sont programmés vendredi à 14h. Le double aura lieu samedi à 16h et les deux derniers simples dimanche à partir de 13h.

Grégory Jouin @GregoryJouin