Jamie Andy Murray
Jamie Murray au smash sous les yeux de son frère Andy | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Les frères Murray donnent l’avantage à la Grande-Bretagne

Publié le , modifié le

Andy et Jamie Murray, associés en double ce samedi, ont permis à la Grande-Bretagne de prendre les commandes de la finale de Coupe Davis. Les deux frères sont venus à bout de la paire belge Steve Darcis - David Goffin (6-4, 4-6, 6-3, 6-2) après 2h49 d'un duel accroché. Les Britanniques, qui courent après le Saladier d’Argent depuis 1936, ne sont plus qu’à une marche du sacre.

Mal embarqués la veille après la défaite inaugurale de Kyle Edmund, lors du premier simple de la finale, les hommes de Leon Smith ont – comme prévu – pu compter sur leur vedette Andy Murray pour remettre les pendules à l’heure. Tombeur facile de Ruben Bemelmans vendredi soir, le numéro 2 mondial a enchaîné ce samedi en remportant avec son grand frère une rencontre où la paire belge, portée par le public de Gand, n’a pas démérité.

Un double en forme de point décisif

Vainqueurs du deuxième set (le premier depuis 2011 pour Goffin et Darcis, qui n’avaient jamais été associés auparavant en Coupe Davis), les Belges y ont cru. A un set partout, ils ont même réussi le break (2-1) pour faire chavirer leurs supporters. Mais cela n’a pas suffi, la faute notamment à un Darcis (touché au bras) bien trop fébrile sur son service.

Même s’ils ne comptabilisaient pas la moindre victoire ensemble sur le circuit principal, les deux Belges se sont admirablement battus et ont franchement fait douter les frères Murray, conscients que ce double avait valeur de point décisif dans une finale où on imagine mal le numéro deux mondial lâcher un simple… Ses services, ses retours, ont encore fait la différence ce samedi, aux côtés de son frère, Jamie, visiblement peu à son aise sur terre battue.

Murray terminera-t-il invaincu?

Après avoir sauvé 7 balles de break à 2-1 dans le quatrième set, les Britanniques se sont envolés vers un succès somme toute logique qui leur permet de prendre une énorme option sur la victoire. "Si je remporte mes trois matches, nous gagnerons", avait souligné Murray vendredi. S’il s’impose, dimanche à 13h00 face à Goffin, le Britannique soulèvera le Saladier d’Argent sans avoir perdu la moindre rencontre du tournoi. Et la Grande-Bretagne connaîtra la délivrance après 80 années d’attente.

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer