Les frères Bryan relancent les Etats-Unis face à la Grande-Bretagne

Les frères Bryan relancent les Etats-Unis face à la Grande-Bretagne

Publié le , modifié le

L'expérimentée paire américaine Bob et Mike Bryan a difficilement disposé à Glasgow du double britannique Dominic Inglot-Jamie Murray (6-3, 6-2, 3-6, 6-7 (8/10), 9-7), relançant l'équipe américaine qui n'est plus menée que 2 à 1 au 1er tour de Coupe Davis.

Les frères Bryan, lauréats de seize tournois du Grand Chelem en double et  champions olympiques en titre, ont bataillé pendant plus de trois heures et  demies pour éviter une élimination américaine dès le samedi face à de  surprenants Britanniques. Après avoir remporté les deux premières manches, la paire américaine a vu  Inglot/Murray revenir à deux sets partout et contraindre les numéros un  mondiaux à un cinquième set décisif, conclu 9 jeux à 7.

A domicile, les Britanniques avaient été idéalement lancées vendredi par le  N.4 mondial, Andy Murray, frère de Jamie, vainqueur de Donald Young (N.47).  Jamie Ward, seulement 111e mondial, avait par la suite apporté le deuxième  point à son équipe en battant l'Américain John Isner (N.20) en près de cinq  heures de jeu. "Tout le monde sur le banc est derrière nous et je ne sens pas cela du côté  de l'équipe américaine", a lancé après la rencontre Ward, un brin provocateur  et confiant pour la suite de la rencontre, grâce à cet esprit collectif. Les matches de dimanche seront décisifs pour connaître l'équipe qui  accueillera la France en quart de finale de la compétition à la mi-juillet. Leader de l'équipe britannique, Andy Murray, aura l'occasion dimanche  d'apporter le point de la victoire contre John Isner. Une défaite de l'Écossais  obligerait Ward à un ultime simple contre Donald Young.

AFP