Alizé Cornet - Fed Cup 2011
Alizé Cornet a donné le premier point à la France face à la Russie | AFP - YURI KADOBNOV

Les Françaises jouent leur tête en Fed Cup

Publié le , modifié le

Eliminée en Russie lors du 1er tour, l'équipe de France de Fed Cup doit défendre sa place dans l'élite en Espagne ce week-end. Avec Rezaï, Razzano (en simple), Cornet et Parmentier, Nicolas Escudé, le capitaine, dispose des armes pour se défaire des Ibères menées par Martinez Sanchez (33e mondiale), Dominguez Lino (47e), et Medina-Garrigues (62e mondiale). Victorieuses les 3 dernières fois des Espagnoles, les Bleues n'ont jamais quitté le groupe mondial de Fed Cup.

EN DIRECT A PARTIR DE SAMEDI 11H

Jamais l'équipe de France n'est sortie du Groupe mondial. Mais si les trois derniers affrontements avec l'Espagne se sont soldés à chaque fois par des victoires, Nicolas Escudé et ses filles se méfient sacrément de ce déplacement sur la terre-battue de Leida.

D'abord parce que les Françaises, hormis Aravane Rezaï, ont des classements inférieurs à leurs rivales. La N.1 françaises est 24e mondiale, Alizé Cornet est 67e, Virginie Razzano 102e, et Pauline Parmentier 127e. En face, Maria Jose Martinez Sanchez est 33e, Lourdes Dominguez-Lino 47e, Anabel Medina Garrigues 62e et Nuria Llagostera Vives 120e. Ensuite, parce que la forme actuelle des Tricolores n'est pas une grande garantie. Perturbée par son entourage en début de saison, Rezaï reste sur une défaite très sèche (6-3, 6-0) lors de son premier match sur terre à Marbella, dont la 258e mondiale. Et elle n'a gagné que deux matches depuis le début de la saison, étant par ailleurs à (1-1) dans ses duels avec Martinez Sanchez, à (2-0) à son avantage contre Dominguez-Lino, et na jamais affronté Madina Garrigues, qu'elle défie dès samedi dans le deuxième match de la rencontre. Alizé Cornet a redressé la tête en ce début de saison, notamment grâce à un bon Open d'Australie où elle a battu Martinez-Sanchez au 2e tour (pour la première fois en trois matches) avant de tomber sur Clijsters, et un bon Indian Wells (sortie des qualifications, éliminée au 3e tour). Mais elle n'a pas encore disputé le moindre match sur terre-battue cette saison, et cela a peut-être compté à l'heure du choix du capitaine, qui ne l'a pas sélectionnée en simple. Tombée au 102e rang mondial, Virginie Razzano pourrait être encore un bel atout dans la manche de Nicolas Escudé, comme lors du 1er tour de Fed Cup où elle avait battu Sharapova. Obligée d'abandonner au 3e tour de Miami contre Ivanovic après avoir balayé au 1er tour Cornet, la Dijonaise a l'expérience qui manque à cette jeune équipe, et a donc été choisie pour disputer le simple, étant la première à s'élancer contre Martinez Sanchez. .
Dans l'histoire, Espagnoles et Françaises sont au coude à coude (4-4) quelque soit la surface, mais les Ibères aimeraient bien réintégrer le Groupe mondial qu'elles ont quitté la saison dernière et envoyer leurs adversaires pour la première fois en "deuxième division".

Loin de ces préoccupations, les Italiennes défendent leur titre en Russie dans la première demi-finale, alors que les Belges, sans Kim Clijsters, accueillent la République Tchèque. Sans Sharapova d'un côté (mais avec Zvonareva, Kuznetsova, Pavlyuchenkova et Makarova) et sans Schiavone de l'autre, la rencontre met face-à-face les terreurs de ces dernières années. Victorieuses en 2004, 2005, 2007 et 2008, les Russes ont été délogées du sommet de la Fed Cup par les Transalpines, en 2006, 2009 et 2010. Mais l'absence de la tenante du titre de Roland-Garros 2010 pourrait bien peser très lourd dans la balance italienne sur le court en dur de Moscou. L'équipe de Tarpischev rêve bien évidemment de prendre sa revanche sur 2009, où les Italiennes les avaient balayées (4-1) au même stade de l'épreuve, dans la seule victoire de l'Italie sur la Russie en cinq rencontres. Après avoir renversé la vapeur contre la France (elles étaient menées 2-0 après la 1ère journée), les Russes ont prouvé qu'elles avaient le mental pour reprendre la tête des équipes mondiales.

Dans l'autre demi-finale, l'absence de Kim Clijsters, blessée, ne place pas la Belgique en position de favorite à domicile pour la venue des Tchèques. Avec Kvitova (18e mondiale), Benesova (42e), Strycova (49e) et Hradecka (65e), ces dernières sont bien armées à Charleroi mais doivent faire attention à Wickmayer (23e) et à Flipkens dont l'expérience peut compenser son 106e rang mondial.

Espagne - France

Samedi à partir de 11h00:
Maria Jose Martinez Sanchez contre Virginie Razzano
Anabel Medina Garrigues contre Aravane Rezaï
Dimanche à partir de 11h00:
Martinez Sanchez contre Rezaï
Medina Garrigues contre Razzano
Lourdes Dominguez Lino et Nuria Llagostera Vives contre Alizé Cornet et Pauline Parmentier