Coupe Davis France Argentine Simon 092010
La rage de Gilles Simon | AFP - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

Les Bleus en bout de piste

Publié le , modifié le

Décollage immédiat à l'aéroport de Vienne. En l'absence de Monfils, Tsonga et Gasquet, Jérémy Chardy et Gilles Simon sont appelés à fouler la terre-battue du hangard 3 viennois lors du 1er tour de la Coupe Davis contre l'Autriche. Chardy n'aura pas la partie facile puisqu'opposé à Jurgen Melzer, 10e mondial et demi-finaliste à Roland-Garros en 2010. Sous pression après ses déclarations fracassantes dans la presse, Gilles Simon suivra pour affronter Stefan Koubek.

EN DIRECT SUR NOTRE SITE A PARTIR DE VENDREDI A 14H

Il n'y a pas eu de surprise. Si Guy Forget avait le choix entre Michael Llodra et Jérémy Chardy pour le deuxième joueur de simple aux côtés de Gilles Simon, la tactique globale du week-end plaidait pour la titularisation du moins bien classé. Car le Parisien est le pilier du double, et le livrer à un possible long match dès le vendredi pouvait l'amoindrir pour le samedi. Plus encore, sa titularisation aurait ramené Gilles Simon en position de N.2 français, le plaçant pour son premier match face à Jurgen Melzer. Après ses déclarations dans L'Equipe en début de semaine, il n'est pas certain qu'il aurait apprécié d'être envoyé au front dans ces conditions. C'est donc Jérémy Chardy, 55e mondial, qui fera face au N.1 autrichien, qui l'a battu lors de leurs deux seuls affrontements accrochés (en 2009 à Shanghaï et l'an dernier sur la terre d'Hambourg) sans qu'il lui prenne la moindre manche. Demi-finaliste à Roland-Garros en 2010, le 10e mondial a tout le poids de la réussite de son pays sur ses épaules, étant dans l'obligation de ramener les trois points de la victoire. Et en fonction de l'évolution des scores, le capitaine de l'équipe de France pourra toujours sortir de son chapeau Llodra pour le cinquième et dernier match décisif, si la victoire n'a pas été jouée avant, notamment lors du Melzer-Simon indécis, les deux joueurs ayant chacun gagné une fois contre l'autre.

Sur la terre-battue du hangar 3, Jérémy Chardy a tout intérêt à casser la dynamique qui est la sienne depuis le début de la saison, au cours duquel il n'a pas remporté le moindre match en quatre tournois. Il faut d'ailleurs revenir jusqu'au tournoi de Shanghaï, au début du mois d'octobre dernier, pour trouver trace d'un succès à son palmarès. Six défaites de rang, voilà à quoi le Palois va aussi s'attaquer pour son deuxième match de simple en Coupe Davis, deux ans après le premier (une victoire aux Pays-Bas contre Huta Galung). S'il ne part pas favori contre Melzer, il a les moyens d'embêter l'Autrichien et de le pousser à s'employer dès son premier match. Après la polémique de début de semaine autour de son entretien à L'Equipe, Gilles Simon a également tout intérêt à ne pas se rater contre Stefan Koubek. Le vieillissant Autrichien, 20e mondial au mieux mais qui est tombé au 206e rang mondial, a déjà croisé par deux fois le chemin du Niçois, ne connaissant pas la défaite. Mais c'était en 2005 et 2007, et le début de saison du 30e mondial, avec notamment une victoire à Sydney et un quart à Dubaï, devrait lui permettre de trouver les solutions pour s'imposer. Si l'abcès a été suffisamment crevé et que son entente avec Guy Forget sur la chaise se révèle plus fructueuse que par le passé. Car le protégé de Thierry Tulasne court toujours après son premier succès qui compte en Coupe Davis.

Si la logique est respectée, les deux équipes pourraient se retrouver à égalité (1-1) vendredi soir, le double ayant, comme toujours, une importance cruciale. Partenaires de double la saison dernière jusqu'à la blessure de Julien Benneteau, le duo Llodra-Benneteau aura en apparence la faveur des pronostics face à la paire Melzer - Olivier Marach, ce dernier occupant le 1177e rang mondial en simple, mais le 12e rang en double. Un duo qu'il ne faudra donc pas prendre à la légère, même si ce dernier fait habituellement équipe avec le Polonais Lukasz Kubot tout au long de la saison.

Le programme des matches:

Vendredi (14H00)
Jérémy Chardy (FRA) - Jürgen Melzer (AUT)
Gilles Simon (FRA) - Stefan Koubek (AUT)
Samedi (14H00)
Michaël Llodra/Julien Benneteau (FRA) - Jürgen Melzer/Oliver Marach (AUT)
Dimanche (13H30)
Gilles Simon (FRA) - Jürgen Melzer (AUT)
Jérémy Chardy (FRA) - Stefan Koubek (AUT)
NDLR: Les capitaines ont le droit de modifier la composition des équipes pour les matches de samedi et dimanche.