Gilles Simon
Le joueur français Gilles Simon | AFP - WILLIAM WEST

L'équipe de France sans Simon

Publié le , modifié le

Quelques minutes après l'annonce d'une équipe d'Allemagne très affaiblie, Arnaud Clément a annoncé la composition de son équipe pour le quart de finale de Coupe Davis à Nancy (4-5-6 avril en direct sur France Télévisions). Sans surprise, il a retenu Richard Gasquet (9e mondial), Jo-Wilfried Tsonga (11e), Gaël Monfils (24e) et Julien Benneteau (52e mondial). En revanche, il n'a pas sélectionné Gilles Simon (27e mondial), en manque de résultats depuis le début de la saison. La rencontre se jouera sur greenset.

Il y a toujours quelques questions autour du niveau de forme des joueurs. Mais Arnaud Clément a déjà tranché. En ne sélectionnant pas Gilles Simon pour le quart de finale de Coupe Davis, le capitaine de l'équipe de France a envoyé un signal fort. En cruel manque de résultats depuis le début de la saison, le joueur se cherche. Il ne se retrouvera pas en équipe, lui qui était pourtant du 1er tour contre l'Australie. Battu au 1er tour à Brisbane par Copil (147e mondial), à Montpellier par Gicquel (127e mondial), à Indian Wells par Thiem (101e mondial), au 2e tour à Miami par Sousa (42e mondial), il n'a tenu son rang qu'en Australie (défaite au 3e tour contre Tsonga) et à Acapulco (défaite en quarts contre Murray). 

Pour jouer une formation d'Allemagne totalement décimée par les absences de Haas, Kohlschreiber et Mayer, Arnaud Clément a logiquement sélectionné les hommes les plus performants: Richard Gasquet, Jo-Wilfried Tsonga, Gaël Monfils et Julien Benneteau. Cette composition a l'avantage d'avoir sous la main quatre joueurs pouvant évoluer en double, Benneteau étant le plus spécialiste des quatre. Mais lors du 1er tour, contre l'Australie, c'est Tsonga et Gasquet qui avaient été associés en double. "Je peux m'appuyer sur ces quatre joueurs. La différence avec la précédente  rencontre, c'est la non-présence de Gilles (Simon) qui n'a pas fait un grand mois de mars", a justifié le capitaine.

Monfils motivé

Malgré des problèmes d'ordre privé, explication de son on-match contre Garcia-Lopez à Miami, Gaël Monfils a été pris dans le groupe. Le 24e mondial part nettement en retrait de Gasquet et Tsonga pour le simple, mais cette semaine entre copains peut lui redonner un souffle qu'il avait perdu après sa victoire à Montpellier en février. "J'ai discuté avec Gaël avant qu'il ne parte (en France), il m'a encore  parlé de sa motivation et de son engagement pour la Coupe Davis. Je n'ai aucun  doute sur sa motivation pour cette rencontre", a encore dit Arnaud Clément.

Face à une Allemagne privée de ses trois seuls joueurs membres du Top 40 mondial, et qui ne pourra compter que sur des joueurs évoluant aux alentours de la 100e place, la France sera archi-favorite.