L'Argentine de Del Potro remporte la Coupe Davis

L'Argentine de Del Potro remporte la Coupe Davis

Publié le , modifié le

Sous les yeux de Diego Maradona, l’Argentine s’est trouvé un autre roi. Un exemple même de volonté, d’abnégation, qui a prouvé ce week-end et plus globalement cette année, que rien n’est jamais écrit à l’avance. Juan Martin Del Potro est l’un des grands artisans de cette victoire inédite de l’Argentine en finale de la Coupe Davis, face à une équipe de Croatie qui n’a pas démérité. C'est dans le dernier match entre Federico Delbonis et Ivo Karlovic que la victoire s'est jouée. L'Argentin l'emporte en trois sets, 6-3, 6-4, 6-2.

Le temps d'un match, d'un week-end, on se serait crus en Argentine, sur un terrain de foot. Mais non, la finale de la Coupe Davis avait lieu en Croatie, à Zagreb. Qu'importe, des milliers de supporters argentins ont fait le déplacement, menés par celui qui est considéré comme une légende vivante : Diego Maradona, en personne. L'Argentine face à la Croatie : un duel qui selon les pronostics, virait plutôt en faveur des Européens et de leur leader Marin Cilic, 6e mondial. C'était sans compter sur Del Potro, Delbonis, et ces spectateurs pas forcément passionnés, mais amoureux de leur pays. 

Plus tôt dans la journée, Juan Martin Del Potro a réussi à remonter deux sets, et remettre l'Argentine et la Croatie à égalité, après presque cinq heures de match étouffantes. C'est donc entre Federico Delbonis et Ivo Karlovic, que le destin des deux équipes s'est joué. Finalement, il n'y a presque pas eu match, tant Delbonis s'est révélé, et a montré un visage conquérant, attaquant, sous les hourras d'un public acquis à sa cause. L'Argentin s'impose finalement en trois sets : 6-3, 6-4, 6-2, bien loin du précédent combat qui avait permis la tenue de ce cinquième et dernier match. Ce n'était pourtant pas gagné, Delbonis, 47e mondial, ayant perdu dix fois au premier tour lors de ses treize derniers tournois. Mais ce gaucher ne s'est pas démonté, et n'a surtout pas failli devant le géant croate (2m11), pour réaliser ce que Vilas (81) ou encore Nalbandian (2006) n'ont jamais réussi à faire : soulever le Saladier d'Argent. 

L'Argentine inscrit ainsi pour la première fois de son histoire son nom au palmarès de la Coupe Davis. Et ce, après avoir perdu quatre fois en finale (1981, 2006, 2008 et 2011).

Del Potro, le splendide retour

En remportant ce titre prestigieux, Juan Martin Del Potro conclut une année 2016 incroyable. C'est en début de saison que le tennisman de 28 ans avait annoncé son grand retour sur les courts, après des années pourries par les blessures. L'Argentin se situait alors au-delà de la 1000e place au classement ATP. Mais sa force de caractère, son talent, et son envie étaient tels qu'on l'a retrouvé à Rio, en août dernier, finaliste malheureux face au nouveau numéro un mondial, Andy Murray. Son émotion et son courage en ont ému plus d'un à l'issue d'un match qui restera dans les annales olympiques, à coup sûr. On l'a ensuite retrouvé à l'US Open, où bénéficiant d'une wild-card, il s'est battu pour retrouver la deuxième semaine d'un Grand Chelem, avant de se faire éliminer par celui qui remportera par la suite le tournoi, Stan Wawrinka. Et le revoilà, à Zagreb, sonnant la révolte de toute une équipe, pour aller mater les Croates, vainqueurs de l'épreuve en 2005. 

francetv sport @francetvsport