Andy Murray en Coupe Davis
Andy Murray félicité par ses partenaires de l'équipe de Grande-Bretagne | CLIVE BRUNSKILL - GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP

La Grande-Bretagne met les USA en danger

Publié le , modifié le

Sans John Isner, touché à une cheville, les USA sont au bord de l'élmination dès le premier tour de la Coupe Davis. Les Américains sont menés 2-0 par la Grande-Bretagne après les succès de James Ward et d'Andy Murray sur Sam Querrey et Donald Young. Le double de ce samedi s'avère être la dernière chance pour l'équipe américiane.

Au bord du précipice. Dans une rencontre quasi fraternelle face à leurs amis britanniques, les Américains souffrent, et c'est peu de le dire. Sans John Isner, c'est Sam Querrey qui est propulsé numéro un et le moins que l'on puisse dire c'est que le costume est trop grand pour lui. Opposé au modeste James Ward, le 49e joueur mondial n'a pas pu tenir son rang face à un joueur classé au 175e rang à l'ATP ! Pourtant devant son public (à San Diego sur terre battue), l'Américain a chuté en cinq manches dans un match très bizarre où chaque joueur a alterné le bon et le franchement médiocre. Après le gain de la première manche 6-1, Querrey a lâché la seconde au tie break puis a repris l'avantage en remporte le troisième set 6-3. Semblant se diriger vers la victoire avec le break dans le quatrième set Querrey a craqué pour perdre 6-4 et enfin 6-1 dans la manche décisive.

Murray assure

Opposé au modeste Donald Young, 79e au classement ATP, Andy Murray s'est montré prudent, lui qui est encore plus ou moins en convalescence avec son dos opéré en septembre dernier. Malgré tout, le 6e joueur mondial l'emporte facilement 6-1, 6-2 et 6-3 et engrange un 17e succès en simple en Coupe Davis pour une petite défaite. Avec ces deux victoires, la Grande-Bretagne entrevoit son premier succès sur le sol américain depuis 1935 ! 

L'absence de son meilleur joueur John Isner, blessé à une cheville, est un  lourd handicap pour l'équipe américaine. Celle-ci compte à présent sur les  frères Bob et Mike Bryan, la meilleure paire de double du monde, pour tenter de  se remettre dans le droit chemin samedi. Ils seront opposés au duo hétéroclite  Andy Murray-Colin Fleming.