Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga ont qualifié la France
Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga | JEAN-SEBASTIEN EVRARD - AFP

La France qualifiée pour les quarts

Publié le , modifié le

Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga ont apporté le point décisif à l'équipe de France en dominant la paire Hewitt-Guccione en quatre manches 5-7, 7-6, 6-2 et 7-5. En quarts de finale, les Bleus affronteront l'Allemagne, tombeuse de l'Espagne.

Pour cette rencontre, Arnaud Clément a longtemps laissé planer le doute mais vu les simples de ces deux joueurs, il a choisi d’aligner Gasquet et Tsonga ensemble. Le début de match lui donnait d’ailleurs raison. La paire française démarre tambour-battant et mène rapidement 3-0 avec un double break d’avance. Malheureusement, la machine s’enraye et permet à Hewitt-Guccione de revenir dans la partie. Et même mieux puisque les Australiens enchaînent quatre jeux de suite pour mener 4-3. La fin de set est accrochée. Les Bleus pensent faire le plus dur en breakant à 5-4 mais commence alors la mauvaise passe de Tsonga.

Tsonga perd pied

Le récent huitième de finaliste à Melbourne va perdre son service avant de voir l’Australie empocher le premier set 7-5. Le Manceau va accuser le coup et concéder deux nouveaux jeux de services en début de seconde manche. A force de s’arracher, la paire expérimentale Gasquet-Tsonga trouve le bon rythme. La France s’accroche et remporte cette seconde manche 7-6 (7-4) au tie break. La machine est lancée. La quatrième manche est une formalité. Les deux joueurs australiens baissent clairement d’intensité et les deux premiers joueurs français à l’ATP en profitent pour enfoncer le clou (6-2).

L'Allemagne dans le viseur

La dernière manche est du même acabit même si l'Australie connaît un petit sursaut d'orgueil. Régulièrement en danger sur leur mise en jeu, les Asutraliens ne concèdent pas leur service avant la toute fin de set. Gasquet et Tsonga concluent cette ultime manche 7-5. La paire expérimentale a mis du temps à trouver son rythme mais finalement le pari d’Arnaud Clément a payé. En vue des prochaines rencontres de Coupe Davis, l’association entre les deux hommes offrent des possibilités supplémentaires à Arnaud Clément. Face à un adversaire largement à sa portée, les Bleus ont fait le boulot pour s’imposer 3-0. Au prochain tour, l’Allemagne se profile, pour une nouvelle rencontre où la France sera favorite mais devra se méfier d'une équipe allemande en plein renouveau.

Les réactions tricolores après le double :