Jo-Wilfried Tsonga prostré après sa défaite face à Peter Gojowowczyk
Jo-Wilfried Tsonga déçu | JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

La France au bord du gouffre

Publié le , modifié le

L'équipe de France est menée 2-0 par l'Allemagne après la victoire de Peter Gojowczyk sur Jo-Wilfried Tsonga 5-7, 7-6 (3), 3-6, 7-6 (8) et 8-6 ! Un match au scénario complètement fou qui pousse la France au bord du précipice.

Qui aurait cru que l'Allemagne, privée de ses quatre meilleurs éléments, mènerait 2-0 après les simples du vendredi soir face à l'équipe de France ? Probablement personne et surtout pas Arnaud Clément ou Jo-Wilfried Tsonga. Et pourtant le Manceau s'est incliné face au 119e joueur mondial, Peter Gojowczcyk. Ce dernier a même été victime de crampe mais ça ne l'a pas empêché de remporter ce match très important pour sa première apparition en Coupe Davis.

Dès le début du match, on ne sent pas un Tsonga très inspiré et dominateur. Il fait la différence dans le "money time" du premier set grâce à sa solide expérience de ces matches-là désormais et l'emporte 7-5 mais lors du deuxième set, Gojowczyk ne se fait cette fois-ci pas avoir et pousse son adversaire au jeu décisif. Un tie break qu'il va dominer de la tête et des épaules pour le conclure à 7-3 en sa faveur. On comprend alors que le point de l'égalisation ne sera pas simple à décrocher malgré la supposée différence de niveau entre les deux hommes. Une différence de niveau pas souvent entrevue pendant les quatre heures de jeu. Le seul set où "Jo" a réellement réussi à faire parler sa puissance est le 3e, empoché 6/3 assez facilement. De quoi espérer une issue favorable au 4e. Erreur.

Gojowczyk victime de crampes dans le 5e

Dans la quatrième set, l'Allemand ne laisse pas respirer Tsonga et le pousse dans un nouveau jeu décisif. Un tie break irrespirable. Le joueur Français se procure deux balles de match que Gojowczyk sauve, ou plutôt que Tsonga vendange, notamment la deuxième manquée sur une volée difficile mais dans les cordes du Manceau. Le 12e joueur mondial finit par concéder la manche 10/8 et se voit embarquer dans une cinquième manche décisive.

Tsonga finit par craquer

Le scénario de cette cinquième manche est d'ailleurs un peu fou. A 2-1 en sa faveur, Peter Gojowczyk se procure une balle de set mais se retrouve victimes de crampes ! Incapable de pousser sur ses jambes, il ne fait pas le break et quitte le court quelques minutes. En difficulté sur son engagement suivant, il réussit finalement à conserver sa mise en jeu avec un courage impressionnant. Un courage qui va lui permettre de revenir totalement dans la partie et même de se procurer deux balles de match que Jo-Wilfried Tsonga va sauver brillamment, notamment grâce à un service qui vient mordre la ligne de quelques millimètres ! Tsonga revient miraculeusement à 5-5 ! On peut dire que Peter Gojowczyk fait une énorme première apparition en Coupe Davis. Toujours diminué, il conserve jeu après jeu sa mise en jeu et à 7-6, il se procure une énième balle de match. Une balle de match sur laquelle le coup droit de Tsonga reste dans le filet. L'Allemagne peut exulter, la France baisser la tête. Arnaud Clément s'est montré très déçu après le match: "C’est dur à encaisser. Il y a toujours de l’espoir, bien évidemment. On était archi-favori, on est mené 2-0. A nous de relever la tête, on n’a plus le droit à l’erreur maintenant. Tout est possible. On va faire un petit point, notamment physique, avec toute l’équipe, et on y croit pour demain." Oui les Allemands mènent 2-0. La France n'a plus le droit à l'erreur.