Yannick Noah conférence 092015
Yannick Noah, nouveau capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis | AFP - Jacques Demarthon

La Coupe Davis trop chère pour la Guadeloupe

Publié le , modifié le

La tenue de la rencontre de Coupe Davis entre la France et le Canada en Guadeloupe est compromise. Le nouveau président de la région, Ary Chalus, s'inquiète des dépenses engendrées par cet événement selon la presse locale.

La rencontre de Coupe Davis France-Canada (4-6 mars) se tiendra-t-elle en dehors de la métropole ? Rien n'est moins sûr. Alors que l'opposition devait être organisée en Guadeloupe, l'initiative a pris du plomb dans l'aile. Ary Chalus, nouveau président de la région, ne souhaite pas accueillir la compétition selon la chaîne locale Guadeloupe 1ere. En cause, le coût beaucoup plus élevé qu'annoncé. Un million et demi d'euros de coûts étaient prévus (dont 500 000 pour l'acheminement de la terre battue) co-financés par la Fédération française de tennis (500 000 euros) et la région (1 million d'euros). Mais le montant final pourrait s'élever jusqu'à 4,5 millions d'euros selon Ary Chalus. Une dépense supplémentaire que la région Guadeloupe ne veut pas assumer seule en ces temps de restrictions budgétaires. 

Le secrétaire d'état chargé des Sports Patrick Kanner a confirmé la réception d'un courrier du président de la région Guadeloupe à ce sujet et a réagit sur RTL : "On est déjà très avancé dans le projet et on ne change pas comme ça de lieu, à quelques mois de la compétition." Il a précisé que le budget prévu pour l'événement était évalué à 1,5 million d'euros, dont 500 000 pris en charge par la Fédération : "Je ne sais pas sur quels chiffres il se base. (...) Je suis prêt à organiser une rencontre très rapidement, dès début janvier, entre nos amis guadeloupéens et la Fédération Française de Tennis"

Une situation trouble pour la première rencontre de Yannick Noah, très impliqué dans le choix d'une ville d'outre-mer comme ville-hôte, à la tête de l'équipe de France de tennis. Le vélodrome Amédée-Détraux de Baie-Mahault avait alors été choisi par la FFT. Une décision officielle de la région est attendue lundi.