Roger Federer et Stan Wawrinka
Roger Federer et Stan Wawrinka, vainqueurs de la Coupe Davis 2014 | AFP - PHILIPPE HUGUEN

Joie totale pour Federer et Wawrinka

Publié le , modifié le

Comme depuis le début des matches, la bonne humeur habitait les joueurs suisses lors de la conférence de presse d'après-match. En s'imposant (3-1) à Lille, Roger Federer et Stan Wawrinka ont permis à leur nation d'accrocher pour la première fois son nom au palmarès de la Coupe Davis.

- Quel est votre sentiment après cette victoire ?
Roger Federer:
"Nous sommes très heureux. On s'est bien amusé depuis la balle de match. C'est Stan qui nous a mis dans cette formidable position pour ce dimanche. En fait, la semaine a été longue, mais cela a été une des meilleures que nous avons passée ensemble en tant qu'équipe. On s'est beaucoup amusé ensemble, tout a bien marché. Les membres de l'équipe sont dans cette équipe depuis 10 ans ou plus pour certains. On s'entend très bien. On a été vraiment content de pouvoir gagner à la fin, c'est un grand moment pour nous tous."

- Stan, vous avez tout réussi cette année avec ce titre, après avoir gagné en Australie et à Monte-Carlo. Que ressentez-vous ?
Stan Wawrinka:
"C'est une année exceptionnelle. La Coupe Davis, ça fait des années que j'en rêve et que je donne tout pour cette compétition. Avec Severin, Roger, Marco, Michael et le staff, on a vécu beaucoup de choses ces dernières années. On a joué beaucoup de rencontres. Cela a été une année idéale pour nous. Elle s’est très bien commencé en Serbie, elle se termine parfaitement ici en France. On est heureux et content. On a fait beaucoup de sacrifices pour se donner les moyens de la gagner. Aujourd'hui, nous l’avons gagnée, nous sommes très contents."

"On a parlé sur le terrain avec la raquette"

- Roger, vous vous souvenez certainement de votre première émotion lors de votre première victoire en Grand Chelem. Est-ce comparable ?
R.F.:
 "Tu ne peux pas comparer. Quand j'ai gagné Wimbledon, c'était le choc complet. La Coupe Davis, c'était possible à un moment dans ma carrière. C'était la pression pour gérer tout cela et essayer de rendre tout le monde heureux avec le soutien de l'équipe. Le sentiment est à part. En plus, tu n'es pas seul sur le terrain. Cela change toute la donne."

- Stan, vous disiez avant la finale que les Français parlaient trop de la Coupe Davis. pensez-vous que cela a joué aujourd'hui ? Ils se sont mis trop de pression d'après vous ?
S. W.:
"Quand j'ai dit qu'ils en parlaient trop, c'était mon avis. Chacun préparait la Coupe Davis, comme il lui semblait bon pour être prêt ce week-end. On s’est focalisé sur notre équipe. À la fin, on a parlé sur le terrain avec la raquette, c'est ce qui a donné le résultat. Nous avons été meilleurs ce week-end. On a vu à quel point les choses pouvaient vite tourner. En début de semaine, il y avait des pages sur la crise, sur nous, sur le dos de Roger. Pour les Français, tout était parfait. Tout le monde était bien préparé et prêt à partir à la guerre pour reprendre leurs mots. Durant ce week-end, cela a été l'inverse, parce que nous avons géré notre équipe comme nous savons le faire, avec des échanges et en se préparant le mieux possible pour un week-end très calme en dehors et donner le maximum sur le terrain. On peut être fier de cela."

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze