Gasquet Tsonga Coupe Davis
La bonne entente entre Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet associés en double en Coupe Davis | MIGUEL MEDINA / AFP

Gasquet et Tsonga envoient l'équipe de France en quarts

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet ont logiquement dominé le duo canadien Bester-Pospisil 7-6 (7/4), 6-1, 7-6 (7/4) en 2h43 pour qualifier l'équipe de France en quarts de finale de la Coupe Davis. Face à une modeste équipe, les N.1 et 2 français en simple sont restés invaincus en double (après trois matches), apportant le troisième point décisif contre le Canada (3-0). Pour son retour sur la chaise, Yannick Noah a vécu un week-end idéal. Au prochain tour, ce sera soit les Tchèques, soit les Allemands.

Il y avait beaucoup d'attentes. Premier match de la nouvelle ère du capitaine Noah, premier match en Guadeloupe de l'histoire, tout était réuni pour faire de ce rendez-vous un must. Sauf que tout est tombé à l'eau avec le forfait de Milos Raonic, transformant cette équipe canadienne ambitieuse en un sparring-partner un peu embêtant. Que pouvait faire le 44e mondiale en simple et 16e en double (Pospisil) face à quatre membres du Top 20 en individuel ? Rien, ou pas grand-chose. Pas un set pris. Et le double n'a pas fait exception.

Certes, comme lors du simple de Gilles Simon contre Vasek Pospisil, les Canadiens se sont employés pour mettre le doute en face. Un break rapidement pris par Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet était aussitôt effacé par le duo Bester-Pospisil, qui se procurait quatre balles de premier set alors qu'ils menaient (5-4) sur le service du Manceau. Mais le 9e mondial s'en sortait, et c'est même lui, après avoir bénéficié d'un travail fabuleux de Gasquet notamment en retours ou avec ses passings de revers dans cette première manche, qui terminait le travail dans le jeu décisif sur ses deux services (7/4) après 1h13 de jeu.

Vidéo: La balle de 1er set pour la France

Ayant bien serré le jeu pour arracher ce premier set si important, l'équipe de France maintenait son étreinte et faisait totalement exploser les Canadiens au cours du deuxième acte, expédié en 30 minutes sur un score net (6-1). Démoniaques en retours de service et surtout avec ses passings de revers, Richard Gasquet tenait son rôle de métronome du duo. Trop tendres (1 seule balle de break transformée sur 11 obtenue dans le match), Philip Bester et Vasek Pospisil faisaient la course en tête dans la troisième manche, sauvaient même trois balles de break consécutives à (4-4). A ce moment du match, c'était pratiquement des balles de match. Les Français devaient attendre un deuxième jeu décisif pour refaire la différence, avec un Tsonga solide qui a encore terminé, sur son engagement, le travail.

Vidéo: La balle de match remportée dans une belle ambiance

Pour leur troisième match de double ensemble, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet remportent leur troisième match. Ils complètent ainsi le week-end immaculé de l'équipe de France de Yannick Noah en Guadeloupe, avec une qualification aisée (3-0). La dernière fois que l'équipe de France avait tout raflé sur les deux premiers jours sans céder le moindre set, c'était en 2003 contre la Roumanie.

Vidéo: La réaction de Jo-Wilfried Tsonga

Vidéo: La réaction de Richard Gasquet

Mais pour savoir s'il y a un réel effet Noah, il faudra attendre le prochain tour et peut-être les retrouvailles avec la République tchèque, qui mène (2-1) en Allemagne après le double. Il y a deux ans, à Roland-Garros, le duo Gasquet-Tsonga avait apporté les trois points de la qualification pour la finale dès le samedi face à ces mêmes Tchèques, menés par Berdych et Rosol et la paire Stepanek-Berdych en double. Ce sera une toute autre paire de manche, et le premier vrai test.

Vidéo: Le bilan à chaud de Yannick Noah