Richard Gasquet
Richard Gasquet a souffert pour venir à bout de l'Espagnol Granollers | AFP - Miguel Medina

Gasquet de retour en premier de cordée

Publié le , modifié le

Guy Forget, capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis, a fait respecter la logique en titularisant Gaël Monfils et Richard Gasquet en simples pour le quart de finale en Allemagne. Sur la terre-battue de Stuttgart, le Biterrois redevient titulaire, ce qu'il n'avait plus été depuis 2008. Il sera le 1er à jouer, vendredi, contre le N.1 allemand, Florian Mayer, Gaël Monfils suivant contre Kohlschreiber. Jo-Wilfried Tsonga sera associé en double à Llodra.

C'est un retour, mais ce n'est pas une surprise. Entre méforme, mésentente, suspension, Richard Gasquet n'a plus disputé un simple de Coupe Davis depuis 2008. A Stuttgart, il reprendra son histoire en mains. Guy Forget, le capitaine, a décidé de le relancer en lui offrant une place de titulaire pour affronter l'Allemagne en quarts de finale. Un choix logique tant le Biterrois a montré qu'il était de retour au premier plan, de retour à son meilleur niveau. Sur la terre-battue, surface choisie par la sélection allemande, il a atteint cette année la demi-finale à Rome, battue par Nadal, les 8e de finale à Roland-Garros, dominé par Djokovic, atteignant le même niveau la semaine dernière à Wimbledon. Revenu au 11e rang mondial, le protégé de Riccardo Piatti et de Sébastien Grosjean représente un atout fort des Bleus pour atteindre la demi-finale. Et le tirage au sort lui a en plus retiré un peu de pression en le plaçant en match N.1 vendredi, face à Florian Mayer qu'il a joué deux fois dans sa carrière pour une victoire et une défaite. Sans obligation de rapporter un point, au-delà du simple fait de faire respecter la logique contre le 12e mondial. "C'est bien pour moi d'ouvrir la journée", commentait-il après le tirage au sort. "Je donnerai le maximum pour remporter ce point qui est très important pour l'équipe."

La pression sera plutôt sur les épaules de Gaël Monfils, le leader de l'équipe tricolore avec son 7e rang au classement ATP. Le Francilien jouera donc le deuxième match du jour, avec l'obligation de rattraper un point si Gasquet perd, ou celle d'apporter un deuxième point qui placerait le double sur les rails de la victoire finale. Monfils devra néanmoins se méfier d'un Philipp Kohlschreiber qui ne l'a battu qu'une seule fois en quatre matches lors de leur dernier duel sur le gazon de Halle cette année. A chaque affrontement, les matches ont été accrochés, hormis peut-être celui qui les avait opposés au 1er tour de la Coupe Davis en 2010.

Si Monfils et Gasquet forment le duo de simple, c'est que Jo-Wilfried Tsonga sera l'associé de Michael Llodra en double. Pilier du double tricolore depuis plusieurs saisons, le Parisien a une grosse pression sur les épaules après deux dernières sorties peu convaincantes. Avec le 14e mondial à ses côtés, en pleine confiance après sa demi-finale à Wimbledon, "Mika" (28e mondial en simple, 7e en double) a toutes les raisons d'aborder ce match sereinement. Car cette paire a a tous les arguments pour faire exploser le duo allemand, avec des services de mammouth, des volées tranchantes, une présence au filet désarmante sans oublier des coups droits assassins.

"Ces derniers temps à chaque fois j'ai changé de partenaire", rappelle Llodra. "Même si on avait joué ensemble et gagné Maastricht (en barrage face aux Pays-Bas en 2009, Ndlr), c'est vrai qu'on n'a pas beaucoup de repères. Mais j'ai la chance de jouer avec un partenaire qui adore la Coupe Davis et qui arrive à se transcender les jours de match. On a essayé de régler notre jeu, de trouver quelques automatismes pendant les entraînements. Après, l'excitation du match, la volonté, la détermination feront le reste. Ce qui est un peu déstabilisant, c'est qu'on attend toujours beaucoup de moi, en étant un peu comme dit Guy (Forget) le pilier du double. Il y a beaucoup d'attention autour de moi et je sens qu'il ne faut pas que je me rate. J'ai vraiment envie de montrer ce que je sais faire. C'est vrai que je reste sur deux matches moyens en Coupe Davis. On me parle encore de la finale de Belgrade et de ce match mitigé à Vienne. C'est vrai, je n'avais pas été incroyable. Mais ce sont plusieurs petites choses qui ont fait que c'était difficile. Des contextes différents. Là, on est en quarts. Un nouveau partenaire, même si on se connaît très bien avec Jo. Il faudra faire abstraction de tout ça et puis remporter ce point de double." Peu connus, Philipp Petzschner (24e mondial en double) et Christopher Kas (27e mondial en double) ne sont pas à prendre à la légère.

Le programme d'Allemagne - France

Vendredi (simples, à partir de 12H00):
Florian Mayer (GER) - Richard Gasquet (FRA)
Philipp Kohlschreiber (GER) - Gaël Monfils (FRA)
Samedi (double, à partir de 13H00):
Philipp Petzschner/Christopher Kas (GER) - Michaël Llodra/Jo-Wilfried Tsonga (FRA)
Dimanche (simples, à partir de 12H00):
Florian Mayer (GER) - Gaël Monfils (FRA)
Philipp Kohlschreiber (GER) - Richard Gasquet (FRA)
NDLR: Les capitaines ont le droit de modifier la composition des équipes pour les matches de samedi et dimanche.

Les autres rencontres des quarts de finale

Suède - Serbie
Vendredi
Michael Ryderstedt (SUE) - Viktor Troicki (SER)
Eervin Eleskovic (SUE) - Novak Djokovic (SER)
Samedi
Simon Aspelin/Robert Lindstedt (SUE) - Janko Tipsarevic/Nenad Zimonjic (SER)

Argentine - Kazakhstan
2-0
Vendredi
Juan Monaco (ARG) bat Andrey Golubev (KAZ) 6-3, 6-0, 6-4
Juan Martin Del Potro (ARG) bat Mikhail Kukushkin (KAZ) 6-2, 6-1, 6-2
Samedi
Juan Ignacio Chela/Eduardo Schwank (ARG) - Evgeny Korolev/Yriy Schukin (KAZ)

Etats-Unis - Espagne
Vendredi
Mardy Fish (USA) - Feliciano Lopez (ESP)
Andy Roddick (USA) - David Ferrer (ESP)
Samedi
Bob Bryan/Mark Brian (USA) -  Feliciano Lopez/Fernando Verdasco (ESP)