Gael Monfils
Gael Monfils | AFP PHOTO / DANIEL ROLAND

Gaël Monfils forfait à son tour pour la demi-finale de Coupe Davis en Croatie

Publié le , modifié le

Quatre jours après le forfait de Jo-Wilfried Tsonga, qui souffrait des genoux lors de son abandon contre Djokovic à l'US Open, c'est Gaël Monfils qui est contraint de faire l'impasse. Vaincu lui-aussi par le Serbe en demi-finale à New York, le Guadeloupéen souffre lui-aussi des genoux. Yannick Noah, qui vient de l'annoncer, ne pourra donc compter que sur quatre joueurs. Logiquement, il va titulariser en simple Lucas Pouille et Richard Gasquet, et la paire Mahut-Herbert en double.

En plein milieu de l'US Open, tous les voyants étaient au vert en équipe de France de Coupe Davis. Jamais dans l'histoire de ce tournoi, la France n'avait qualifié trois joueurs en quarts de finale en simple. En plus, en double, le duo Pierre-Hugues Herbert - Nicolas Mahut était au même stade. De l'autre côté, dans le camp croate, Borna Coric souffrait du genou droit et avait été contraint à l'abandon dès le 1er tour, Marin Cilic, le N.1 croate, avait été éliminé dès le 3e tour, et Ivo Karlovic avait décliné la sélection. Mais aujourd'hui, tout a changé.

Monfils forfait, un peu comme Gasquet en 2015

Jo-Wilfried Tonsga, contraint à l'abandon en quarts de finale à New York face à Djokovic en raison de genoux douloureux, a dû déclarer forfait. Pour le remplacer, Yannick Noah a fait appel à Richard Gasquet, éliminé au 1er tour, insuffisamment remis de problèmes au dos et aux abdos. Et aujourd'hui, à la veille du tirage au sort des matches, à deux jours du début de la rencontre, Gaël Monfils a suivi le chemin de Tsonga. Revenu fatigué de l'US Open, arborant des bandes sur ses deux genoux lors de la première journée d'entraînement hier, le Guadeloupéen n'a pas donné toutes les garanties pour disputer ce match. Pourtant, hier, il jouait au basket, comme il en a l'habitude à chaque fois qu'il arrive en équipe de France, et il dunkait même. 

"C'est un choc pour nous", a commenté Yannick Noah sur le site de la FFT, expliquant que Monfils, 8e joueur mondial, avait ressenti une douleur à un genou lors de son entraînement mardi. Selon lui, Monfils s'est fait mal à ce genou en faisant "un faux mouvement" en rentrant "à l'hôtel" dès son arrivée à Zadar en Croatie. "On lui a donné sa matinée, mais à midi (mercredi), ça n'allait toujours pas. Donc, il fallait prendre une décision et à l'heure où on parle, il a dû partir. Du coup, Richard a pris sa place", a ajouté le capitaine de l'équipe de France.

Ce forfait n'est pas sans rappeler l'absence de Richard Gasquet, lors du quart de finale de Coupe Davis l'an dernier contre la Grande-Bretagne, alors qu'il sortait d'une demi-finale à Wimbledon et que la rencontre se jouait sur gazon. Fatigué, il n'avait pas été aligné le vendredi. Et la rencontre avait été scellée dès le 4e match par Andy Murray.

Du coup, sans le 8e mondial, sans le 12e, l'équipe de France n'a plus que quatre joueurs pour tout le week-end. En simple, le choix s'impose avec le duo Gasquet-Pouille. Si Richard Gasquet (17e mondial) a beaucoup récupéré et s'est bien entraîné depuis sa sortie de route à Flushing Meadows, Lucas Pouille n'a pas eu autant de temps. La belle révélation de la quinzaine américaine, désormais 18e mondial, est certainement fatigué. Et pour le double, Nicolas Mahut avait quelques douleurs au poignet, alors que Pierre-Hugues Herbert souffrait du genou. Bref, aucune garantie n'est apportée par quiconque. Et dans le même temps, Borna Coric semble monter en puissance, même s'il reste douteux. 

Une rencontre plus indécise

Yannick Noah doit donc composer avec les absents. Il ne se plaignait pas d'avoir des choix compliqués à faire avec des joueurs en forme. Aujourd'hui, il n'a plus de choix.Gasquet, qui a perdu cette année contre Marin Cilic (en trois sets à Indian Wells), a déjà battu deux fois le Croate en trois rencontres sur le circuit, et il n'a jamais affronté Borna Coric (42e mondial). "On a beaucoup travaillé avec Richard. Il avait déjà beaucoup travaillé à Paris et là on l'a poussé pas mal. Richard est prêt", a assuré Yannick Noah. Quant à Lucas Pouille, il a perdu cette année, lors de leur seul duel, contre le plus jeune des Croates (également à Indian Wells), mais il n'a jamais joué contre le 11e mondial.

Au lieu d'avoir des certitudes, l'équipe de France se trouve aujourd'hui dans l'inconnu. Elle n'a plus le statut de favori sur les épaules. Elle n'en est pas devenue pour autant outsider. "On a une équipe compacte. Si un ou deux joueurs font défaut, on a toujours une bonne équipe", a voulu rassurer le patron des Bleus. "Nous sommes tous concentrés sur notre objectif à 1000%, du N.1 au kiné. Tout le monde est concerné. On a envie de vivre ces moments le plus longtemps possible (...), on va donner tout ce qu'on a et j'ai vraiment espoir qu'on gagne cette rencontre", a conclu Noah.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze