Gaël Monfils forfait pour le 1er tour de Coupe Davis

Gaël Monfils forfait pour le 1er tour de Coupe Davis

Publié le , modifié le

En marge du tournoi de Marseille où il est qualifié en demi-finale, Gaël Monfils a annoncé vendredi son forfait pour le 1er tour de la Coupe Davis. Jugé hors de forme par son entraîneur, Jan De Witt, ce dernier lui a conseillé de faire l'impasse sur cette rencontre face à l'Allemagne. Une décision compliquée à prendre.

Gaël Monfils serait-il devenu raisonnable? Le joueur de 28 ans a en tout cas annoncé une décision pas anodine vendredi. Il ne disputera pas le premier tour de Coupe Davis face à l'Allemagne du 6 au 8 mars prochain à Francfort. La raison? Une décision de son nouvel entraîneur Jan De Witt. "Pour être honnête, ça vient plus de Jan (De Witt) que de moi. Jan estime que je cours après ma forme, que je n'ai pas fait la période foncière qu'il aurait souhaitée et que mes résultats sont moyens. Il trouve que je joue trop. C'est pour ça qu'il ne voulait pas que je vienne ici (à Marseille, ndlr)", a-t-il déclaré dans les colonnes de L'Equipe.

Un choix très difficile à faire. "Horrible. C'est hyper-dur pour moi. C'est un crève-coeur. J'aime jouer en équipe de France, être avec mes potes et je ne rechigne jamais pour aller jouer en Coupe Davis. C'est un sacrifice". Plutôt que son coeur, il a cette fois écouté son coach. "Avec Jan, ça se passe très bien, mais il y a pas mal de ses décisions que  j'ai outrepassées et ça l'agace énormément. Il ne m'a pas posé un ultimatum mais presque. Il m'a dit: 'Si tu prends un entraîneur c'est pour l'écouter'", a expliqué le 21e joueur mondial.

"Si ça s'avère être un mauvais choix..."

La collaboration avec Jan De Witt a connu quelques soubresauts si on en croit Monfils. Le joueur assure que sans coach, il aurait aidé les Bleus à battre l'Allemagne. Mais là, "La Monf" avait peut-être poussé le bouchon un peu loin. "Je n'étais pas d'accord avec Jan, mais je ne pouvais pas ne pas l'écouter car j'ai pris trop de jokers avec lui. Ce n'est que le début de notre collaboration". Monfils a quand même tenté de le convaincre, mais il a choisi de lui faire confiance. "Si ça s'avère être un mauvais choix, il faudra prendre les décisions en conséquence" a-t-il prévenu sans préciser le fond de sa pensée.

Chez les Bleus, sa décision n'a pas forcément été bien reçue. Arnaud Clément "n'est pas d'accord" a assuré Monfils. "Mais il respecte mon choix, a-t-il poursuivi. Les autres Bleus "Gilles (Simon), Richard (Gasquet), Jo (Tsonga) comprennent mon choix", a ajouté Monfils. "J'ai confiance en mes potes, ils jouent bien en ce moment et ça devrait aller. Arnaud sait très bien que si ça se passe mal, ce que je n'espère pas, je serai là pour le match de barrages". D'ici là et après le tournoi de Marseille, il aura fait du foncier. Beaucoup de foncier. "J'aurai préféré aller en équipe de France qu'aller courir dans la montagne", a-t-il conclu.

Benoit Jourdain @BenJourd1