La rage de vaincre de Gaël Monfils
La rage de vaincre de Gaël Monfils | PHILIPPE HUGUEN / AFP

France-Suisse: Monfils bat Federer pour ramener la France à 1-1 contre la Suisse

Publié le , modifié le

Gaël Monfils a permis à l’équipe de France d’égaliser à un point partout contre la Suisse en battant un Roger Federer en manque évident de condition physique (6-1, 6-4, 6-3 en 1h46 seulement). Dans le premier simple, Stan Wawrinka avait donné le premier point à la Suisse, en disposant relativement aisément de Jo-Wilfried Tsonga en quatre sets 6-1, 3-6, 6-3, 6-2. Les deux pays sont donc au coude à coude avant le double de samedi qui devrait a priori opposer la paire Gasquet-Tsonga au duo Wawrinka-Federer. Le suspense demeure à tous les niveaux.

Personne n’avait jamais battu Federer en trois sets en Coupe Davis ! Mais le talent ne suffit pas quand on n’a pas la caisse. Surtout sur terre battue. Blessé au dos samedi dernier en demi-finale du Masters contre son compatriote Stan Wawrinka, Roger Federer avait peut-être récupéré de ses pépins physiques mais il n’a clairement pas évolué au top de sa forme, ce vendredi pour son entame de finale face à ce Gaël Monfils là. Le Parisien est devenu le 11e joueur français à battre un top 10 ATP en Coupe Davis. Il est surtout le 3e Tricolore à dominer Federer en finale après Nicolas Escudé en 2001 à Rotterdam et Jo-Wilfried Tsonga en 2014 à Toronto.

Monfils, éblouissant en service comme en coup droit, a réussi à diriger les échanges comme il l’avait fait en quarts de finale du dernier US Open, menant deux sets à rien puis s’offrant deux balles de match avant de craquer contre le Maestro. Cette fois, profitant de son avantage évident d’adaptation à la surface, il a tenu, s’offrant sa plus belle victoire dans l’épreuve et l’une des plus importantes de sa carrière.

Monfils démarre en trombe​

La manière dont il a remporté le premier set en dit long sur la différence de niveau –aujourd’hui- entre les deux hommes. Monfils servait en premier. Il remportait son service facilement en claquant notamment deux aces. Federer égalisait sans souci. Très à l’aise, La Monf confirmait derrière en réalisant le break en réussissant un passing de revers splendide suivi d’une faute en revers du Suisse (3-1). Le Parisien était contraint d’effacer des balles de break. Un ace le maintenait à flot la première fois puis un revers trop long de Federer sur la deuxième. Monfils concluait ce jeu très accroché en effectuant un smash puis un coup droit gagnant imparable.

A 1-4, Gaël Monfils réussissait un contre splendide en revers mais Federer annulait la balle de double break d’un ace. La deuxième occasion était la bonne pour le Français : son retour puissant obligeait Federer à sortir sa volée de quelques centimètres (5-1). Un jeu de service très solide plus tard, Monfils prenait les commandes du match (6-1 en 31 minutes). Il venait tout simplement de remporter 100% de points marqués après sa première balle.

Federer trop diminué pour lutter

Federer tentait de réagir d’entrée de deuxième manche. Contrairement au premier acte, le Bâlois avait la chance de servir en premier pour pouvoir faire la course en tête (1-0). Dès le troisième jeu, néanmoins, le numéro 2 mondial se retrouvait mené 15-40. Deux fautes évitables de Monfils en coup droit empêchaient un nouveau break. Sur la troisième tentative, le Francilien enfonçait le clou en contraignant le Suisse à la faute en coup droit (2-1 puis 3-1 après quelques fulgurances en coup droit). Les supporters français reprenaient espoir après la défaite de Tsonga. Monfils continuait de dominer légèrement même si Federer semblait beaucoup mieux qu’au premier set (5-3). A 5-4, La Monf ne tremblait pas pour se détacher nettement au score. Il avait fait le plus dur (6-1, 6-4 après 1h07).

Monfils conclut en beauté

Federer enlevait blanc son premier jeu de service au troisième acte, mais Monfils poursuivait son travail de sape. Il ratait néanmoins un coup droit qui aurait pu lui offrir une balle de break à 1-1. L’Helvète gardait finalement sa mise en jeu (2-1). Mais Monfils accélérait encore pour parvenir à s’emparer de l’engagement adverse à 2-2 au prix de quelques coups fantastiques dont un coup droit énorme (3-2). Le public du stade Pierre-Mauroy exultait sur le point décisif. Il ne restait plus qu’à confirmer derrière pour éviter toute désillusion désormais improbable. Le Guadeloupéen y parvenait sur un magnifique revers long de ligne pour conclure sans coup férir en trois petits sets (6-1, 6-4, 6-3). Superbe.

Vidéo: la balle de match magnifique exploitée par Monfils

Grégory Jouin @GregoryJouin