Guy Forget Coupe Davis debout encourage joueurs 2010
Forget | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Forget: "Une belle carte à jouer"

Publié le , modifié le

Alors que la demi-finale de Coupe Davis contre l'Espagne débute vendredi, le capitaine de l'équipe de France Guy Forget estime que la France a "une belle carte à jouer". Il sait aussi que de battre cette équipe qui compte dans ses rangs Rafael Nadal, et de surcroit en Espagne, représente un redoutable défi.

Comment se passe la préparation, à deux jours du match?
- "Bien. Le groupe travaille fort et se donne vraiment du mal. Pour Jo (Tsonga), cela se traduit par pas mal de récupération. Pour les autres, cela passe par beaucoup de travail, de séquences pour gêner les joueurs espagnols à domicile et qui partent favoris. Mais nous avons une belle carte à jouer".

Avez-vous déjà arrêté votre composition d'équipe?
- "J'ai une idée assez précise de ce que je vais faire. Mais après, ce plan peut toujours changer en foncion des circonstances. En double, j'ai par exemple plusieurs options. Et il n'est pas impossible qu'un joueur de double joue en simple. Sur les simples, j'ai trois joueurs qui sont vraiment très proches les uns des autres. Richard a de bonnes sensations, Gilles joue bien sur terre, et il ya évidemment Jo. Il n'est donc pas exclu qu'on voie sur ces trois jours la totalité de l'effectif".

L'Espagne chez elle, qui plus est avec Nadal, c'est imbattable?
- "Imbattable non, mais c'est très difficile. Nadal, on sait quel boulimique de tennis il est, même fatigué. Ferrer, derrière Nadal, est un des joueurs les plus constants sur terre battue. L'Espagne, c'est donc notre Everest. L'idée, c'est qu'on ne subisse pas leur style de jeu, qu'on soit capable de tenir la distance".