Guy Forget Coupe Davis debout encourage joueurs 2010
Guy Forget | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Forget: "Rien n'est acquis"

Publié le , modifié le

Guy Forget a souligné que la concurrence allait s'appliquer aux cinq joueurs sélectionnés mardi en vue de la finale de Coupe Davis face à la Serbie et dont il lui faudra en écarter un d'ici le tirage au sort le 2 décembre, à la veille des premiers matches. Tout en qualifiant son choix de "logique", le capitaine a martelé que Richard Gasquet, aujourd'hui en position de "remplaçant", pouvait encore doubler Gilles Simon ou Arnaud Clément pour épauler les deux partants

Gasquet apparaît en tant que remplaçant sur votre liste, est-ce un signe ?
"J'ai retenu quatre joueurs (titulaires) comme le veut l'ITF (la Fédération internationale) mais je place Richard Gasquet dans ce groupe car, pour une rencontre de cette importance, il me paraît primordial de préparer cinq joueurs. Ils partiront tous sur un pied d'égalité. On a très souvent eu par le passé un cinquième joueur qui rentrait non seulement dans le groupe de quatre mais qui a joué et même fait gagner l'équipe. Même si j'ai pu lire à droite ou à gauche que, parfois, Richard ait pu se sentir écarté, il n'en est rien. Il a une expérience de la Coupe Davis et je sais qu'il est motivé par l'enjeu."

Avez-vous déjà une idée précise de qui va jouer ?
"J'ai une idée plus ou moins claire mais j'espère avoir d'autres éléments pendant ce stage, et en arrivant à Belgrade on découvrira la surface dont la vitesse sera déterminante dans mes choix. Aujourd'hui rien n'est acquis. Le seul qui est quasi sûr d'y aller s'il ne se blesse pas c'est Gaël (Monfils)."

Ca vous contrarie que beaucoup pensent le contraire ?
"Depuis les bons résultats de Gaël et +Mika+ (Llodra) à Bercy, j'ai plein de gens, des connaisseurs, des amateurs éclairés qui disent: ça y est cette équipe est faite, c'est Llodra et Monfils en simples. Mais c'est beaucoup plus complexe que ça. D'abord parce que +Mika+ reste et restera mon pilier de double. D'autre part parce qu'on ne connaît pas la nature exacte de la surface et qui on va avoir en face. On a encore de grosses séances de travail jusqu'aux matches et mes choix peuvent bouger."

Quel discours tenez-vous à Gasquet ?
"J'ai déjà discuté avec lui à Bercy où il m'a tout de suite rassuré. Il m'a dit: écoutes il n'y aucun souci, tu comptes sur moi, je me suis toujours senti concerné par cette équipe de France, je compte m'investir à fond. C'était un discours très positif. Je suis sûr qu'au quotidien qu'il va tout faire pour se tirer lui aussi vers le haut. Je veux que tout le monde se sente concerné. Que personne puisse se dire qu'il est certain de jouer et qu'il n'a pas besoin de se distinguer à l'entraînement. Ce match-là est différent des autres, il y aura une pression particulière, parce que c'est une finale."

Quelle configuration allez-vous tester en double cette semaine ?
"Franchement il n'y en a pas 25, même si Gaël (Monfils) dit qu'il a battu Mahut et Clément à Montpellier. Je suis ravi qu'il ait des prétentions mais, et je vais peut-être le décevoir, pour moi il est encore en dessous des autres. Ce n'est pas une option. On va travailler dans un premier temps avec +Mika+ et +la Clé+ (Clément), avec +Mika+ et Richard aussi. On va leur faire faire de matches d'entraînement. C'est la raison pour laquelle j'ai demandé à Marc Gicquel de venir jeudi et vendredi."

Llodra et Clément ont un gros vécu commun, c'est un énorme avantage ?
"Evidemment. Quand tu as joué un nombre incalculable de matches ensemble, tu as des automatismes, tu sais comment réagit l'autre, tu connais ta marge de manoeuvre avec lui. Ils ont une légitimité ensemble. Maintenant Arnaud (Clément) est largement derrière en tant que joueur de simple, ce qui n'est pas le cas de Richard qui a en plus pour lui son formidable potentiel. Qu'on le veille ou non, la forme en simple de Richard est en nette progression depuis le début de la saison. Je n'ai pas le droit de ne pas le préparer comme s'il allait jouer. Il doit se tenir prêt pour tenir un rôle dans cette aventure."

AFP