Guy Forget Coupe Davis debout encourage joueurs 2010
Guy Forget | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Forget: "Je veux préparer plus que 4 joueurs"

Publié le , modifié le

Le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis est au centre de tout l'intérêt de cette semaine à Bercy. A moins d'un moins de la finale en Serbie, Guy Forget affine sa sélection. "C'est bien de les voir gagner", glisse-t-il après les succès de Llodra, Clément, Gasquet et Serra. S'il doit voir le médecin pour le cas de Julien Benneteau, il rappelle que l'équipe est "composée de plein de joueurs", qu'il y "aura probablement 5, peut-être même 6 joueurs" au stage.

- Vous avez travaillé sur le stage préparatoire à la finale de la Coupe Davis aujourd'hui. Que pouvez-vous en dire ?
- "Le stage va se faire à Saint-Cyprien la semaine précédant la finale. Deux courts seront posés là-bas pour nous, ressemblant à ceux de Bercy en plus lent. Mais pour les Serbes comme pour nous lorsque nous faisons des courts, on ne peut pas savoir à quels degrés près ce qu'on peut avoir comme terrain."

- Vous avez évoqué la possibilité d'avoir un intervenant extérieur pour gérer le stress de l'évènement...
- "Bien sûr, on va parler de la gestion du stress par rapport à un public qui nous sera hostile, ce qui ne nous est plus arrivé depuis Ostrava. Même si quelqu'un nous fait un témoignage à un moment durant le stage, ce n'est pas ce qui nous fera gagner la rencontre. Il n'y aura pas de chose révolutionnaire, pas de chose miraculeuse. On sera dans la continuité de ce que l'on a fait jusque-là, car il ne faut pas que les joueurs soient perturbés. Ce sera un match comme un autre. Mais on aura plus de temps pour le préparer. On sera plus confortable. On va pouvoir faire des doubles, jouer au basket, prendre le temps d'être ensemble, de faire des associations en double, d'être plus pointu sur le jeu que d'habitude."

- Les Serbes ne parlent que de cette finale, alors que les joueurs français ont du mal à le faire. Comment l'expliquez-vous ?
- "Je sais qu'ils ne pensent qu'à ça. Par pudeur par rapport aux autres joueurs, ils gardent beaucoup de retenue dans leurs propos pour ne pas avoir une attitude qui pourrait passer pour de la prétention. Ils ont tous un immense désir de remporter la rencontre, de rapporter un point à l'équipe."

- Allez-vous prendre quatre joueurs ou plus dans la sélection ?
- "Je dois voir le médecin pour étudier le cas de Julien Benneteau. J'ai lu que "Jo" (Jo-Wilfried Tsonga, Ndlr) voulait faire partie du stage même s'il est hors jeu. L'équipe de France est composée de plein de joueurs. Je veux faire de la place pour tout le monde. Je veux préparer plus que quatre joueurs. Ce sera probablement cinq joueurs, peut-être même six."