Guy Forget Coupe Davis debout encourage joueurs 2010
Guy Forget | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Forget: "Gagner la Coupe Davis"

Publié le , modifié le

Guy Forget a déclaré qu'il ne visait "rien d'autre que de gagner la Coupe Davis", après la victoire de la France sur l'Espagne en quarts de finale, samedi à Clermont-Ferrand. "Je ne veux pas qu'on s'arrête en demie. Je m'occupe de cette équipe pour gagner la Coupe Davis, je ne vise rien d'autre. Mais plein de choses doivent se mettre en place", a confié l'ancien numéro 4 mondial.

Q: Pouviez-vous rêver d'une victoire 3 à 0?
R: "C'était inespéré. Les joueurs ont répondu présent, ils ont joué chacun leur meilleur tennis. C'était du bonheur."

Q: Comment avez-vous trouvé votre équipe de double?
R: "Au début, ils ne rataient pas une balle, la machine espagnole était grippée. Puis les adversaires ont joué de mieux en mieux, on a un peu coincé sur deux-trois coups et on aurait pu repartir sur un match marathon. Heureusement, Julien (Benneteau) et Mika (Llodra) ont été assez roublards pour l'emporter. C'étaient eux les meilleurs et la logique a été respectée."

Q: Quelle est la potion magique de cette équipe?
R: "Il n'y a pas de potion magique. Ce sont des garçons qui travaillent dur toute l'année. Ensuite ça se fait avec les tripes, l'inspiration du moment. C'est toute une alchimie difficile à trouver, un équilibre très fragile. On le voit avec les blessures des uns et des autres. Il faut de la chance, il faut la provoquer aussi. Il faut que chacun soit assez intelligent pour rester à sa place, pour être tolérant, accepter les coups de gueule de l'un ou de l'autre, les règles du capitaine. Quand tout s'emboîte ça se passe bien."

Q: L'équipe a-t-elle franchi un cap?
R: "Ce groupe est en train de montrer son véritable potentiel. Il y a deux ou trois ans il n'était pas prêt, pas encore assez mûr, les joueurs pas assez forts. Aujourd'hui ils ont répondu présent, avec en plus un Jo-Wilfried Tsonga qui n'était pas là. J'espère que ça va leur donner en vie de mettre les bouchées doubles et d'arriver tous en forme en septembre. Avec l'état d'esprit qu'ils ont montré ici, ils peuvent aller en finale."

Q: Les joueurs ont l'air d'avoir l'esprit patriotique?
R: "Si quand on joue pour l'équipe de France ça ne met pas des étoiles dans les yeux, il vaut mieux jouer des tournois individuels. Ils en ont toute l'année, ils en jouent 26 par an. On a la chance de se retrouver trois ou quatre fois pendant une semaine et de vivre des notions de partage, de générosité et de tolérance. C'est tout ce qui manque au tennis.

Q: Quel est l'objectif désormais?

R: "Je ne veux pas qu'on s'arrête en demie. Je m'occupe de cette équipe pour gagner la Coupe Davis, je ne vise rien d'autre. Mais plein de choses doivent se mettre en place. Ils ont été fabuleux pendant cette semaine, j'espère que rien ne va enrayer cette machine. On va récupérer tout ce petit monde après l'US Open. On va essayer de retrouver ce qui s'est passé là. J'espère qu'ils n'auront pas oublié ce week-end auvergnat et qu'ils seront tous en pleine possession de leurs moyens physiques".

AFP