Richard Gasquet - Monte-Carlo 2011
Richard Gasquet a débloqué le compteur français dans la Principauté | AFP - VALERY HACHE

Forget compte sur Gasquet

Publié le , modifié le

Guy Forget, le sélectionneur de l'équipe de France, a reconnu avoir des "problèmes de riche", avant de révéler jeudi sa composition d'équipe définitive pour le quart de finale de coupe Davis, ce week-end, en Allemagne. Qui de Richard Gasquet, Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils aura la préférence du "coach" pour être aligné lors des premiers simples vendredi ? Le Bitterois semble tenir la corde auprès de Forget.

Contrairement à son habitude, le capitaine tricolore s'est donc rendu sur la terre battue de Stuttgart sans équipe de double. Il choisira ses deux joueurs de simple parmi Gaël Monfils (N7), Richard Gasquet (N.11) et Jo-Wilfried Tsonga (N.14). C'est l'un de ses trois joueurs qui fera équipe avec Michaël Llodra samedi pour le double. "Ça fait un an et demi que je n'ai pas eu une équipe au complet, a-t-il déclaré. Ils sont tous là et plutôt en forme. Les résultats à Roland-Garros et à Wimbledon, c'est une chose. La seule chose qui m'importe, c'est la réalité du terrain dès vendredi. Ce ne sera pas simple."

Compte tenu du fait que Jo-Wilfried Tsonga a besoin de temps pour digérer sa demi-finale sur le gazon de Wimbledon et que "l'ocre" n'est toujours pas la surface préférée du Manceau, Guy Forget semble se diriger vers un duo Monfils-Gasquet en simple. Un choix qui semble se confirmer par l'organisation des séances d'entraînement, puisque Jo-Wilfried Tsonga a fait équipe en double avec Michaël Llodra. Huitième de finaliste à Roland-Garros, Richard Gasquet n'a pas joué un simple en Coupe Davis depuis février 2007 et une rencontre en Roumanie.

"C'est vrai qu'il est probable qu'on le voit à un moment donné sur ses trois jours, a prudemment lâché Guy Forget. Cette sélection pour lui dans les quatre est amplement méritée. Je compte sur lui. Il nous a apporté des points précieux par le passé. Il a beaucoup mûri. C'est peut-être le bon moment pour qu'il relance son compteur de victoires en Coupe Davis."

Le capitaine tricolore avoue se méfier de l'Allemagne, remaniée par rapport à l'équipe qui s'était inclinée 3-0 à Toulon, l'an dernier au premier tour. "On les a battus l'an dernier à Toulon, mais ils étaient moins forts car ils n'avaient ni Florian Mayer ni Philipp Petzschner, a souligné Guy Forget. Je pense que les choses seront plus compliquées ici. Pour autant, mes garçons jouent mieux qu'en mars 2010."

Gilles Gaillard