Federer
Federer, en larmes, entre un peu plus dans l'histoire | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Federer, la consécration collective

Publié le , modifié le

La victoire de la Suisse en Coupe Davis offre à Roger Federer l’un des derniers grands titres qui manquaient à son fabuleux palmarès. Grâce à ce succès auquel il a pris une part prépondérante en remportant le quatrième match, le natif de Bâle conforte son statut de meilleur joueur de l’histoire, au moins de l’ère open. Il ne lui manque plus que le titre olympique pour présenter un palmarès idéal, comme Andre Agassi.

Federer est l’homme des records. C’est un fait. Outre ses 17 titres du Grand Chelem (4 à Melbourne, 1 à Roland-Garros, 7 à Wimbledon et 5 à New York de 2003 à 2012) qui le placent sur le trône devant Pete Sampras et Rafael Nadal (14 Majeurs chacun), le Suisse a également glané 6 Masters (il devance Ivan Lendl et Sampras, 5 fois masterisés). Il détient également le record du nombre de semaines passées en tête du classement ATP (302 semaines) même s’il reste derrière Pete Sampras au nombre d’années terminées à la première place (5 contre 6 pour l’Américain).

Grâce à ce triomphe en Coupe Davis, le Bâlois a remporté tous les grands trophées de son sport à l’exception du tournoi olympique en simple (il s’est adjugé l’or du double à Pékin en 2008, avec Stan Wawrinka, et l’argent en 2012, battu par Andy Murray). Seul Andre Agassi a réalisé le carton plein mais il ne peut postuler pour le titre officieux de meilleur joueur de l’histoire vu son score en Grand Chelem, correct mais pas éblouissant (8 succès). Rod Laver et Roy Emerson ont eux gagné les quatre Majeurs et la Coupe Davis, mais le tennis n’était pas au programme des JO à leur époque.

Pete Sampras, à qui il manquera toujours Roland-Garros, reste également derrière Federer sur le plan comptable, même si lui peut se targuer d’avoir dominé tous ses principaux rivaux contrairement au Maestro qui affiche un bilan nettement déficitaire face à Nadal (10 victoires pour 23 défaites). L’Espagnol est d’ailleurs le seul à pouvoir prétendre dépasser le maître dans un futur proche. Quantitativement et qualitativement. Le nonuple lauréat de Roland-Garros a tout gagné sauf le Masters et il ne compte que trois Majeurs de moins que Federer, à 28 ans. En attendant un éventuel exploit de la part du Majorquin, Roger Federer demeure le plus grand aux yeux de beaucoup d’observateurs. Et des spectateurs du monde entier qui se pâment devant ce talent hors du commun.

Vidéo : L'empereur Federer

Grégory Jouin @GregoryJouin