Stéphanie Foretz
Stéphanie Foretz | OMAR MARTINEZ / MEXSPORT

Fed Cup: Foretz-Gacon, Mladenovic, Parmentier et Razzano contre la Slovénie

Publié le , modifié le

Stéphanie Foretz-Gacon, Kristina Mladenovic, Pauline Parmentier et Virginie Razzano ont été retenues par le capitaine de l'équipe de France Nicolas Escudé pour affronter la Slovénie, en match de barrage pour le maintien dans le groupe mondial II de la Fed Cup, les 21 et 22 avril, à Besançon, a indiqué la Fédération française.

Aravane Rezaï et Alizé Cornet aux vestiaires. Nicolas Escudé a effectué une mini-révolution au sein de l'équipe de Fed Cup. Alors que son nom est cité parmi les prétendants à la succession de Guy Forget en Coupe Davis, le "Scud" a décidé de changer profondément son groupe de Fed Cup, pour tenter de sauver sa place dans le groupe II face à la Slovénie les 21 et 22 avril prochains à Besançon. Il est vrai que les deux joueuses sont toujours à la recherche de leur passé et de sensations qui leur permettraient de retrouver de la confiance. Le capitaine a tenu à préciser que le départ de Rezaï du match contre la Slovaquie par dépit de sa non-sélection en simple n'a pas été l'une des raisons de son absence de cette liste. "Aujourd'hui, si j'ai décidé de ne pas retenir Aravane, c'est purement par rapport à un critère sportif". Mais cet épisode a tout de même laissé des traces, puisque, comme Guy Forget, Escudé a décidé de se passer d'une cinquième joueuse: "Contrairement à ce que j'avais pu faire par le passé, je vais partir avec seulement quatre filles. Lors de la dernière rencontre (...), j'ai senti que c'était difficile à gérer pour la cinquième joueuse".

"Au vu de ce que j'ai pu voir à Miami, de leurs résultats, de l'avis de leurs entraîneurs et de la DTN, aujourd'hui, cette sélection me paraît logique", a déclaré Nicolas Escudé.Son choix s'est donc porté sur Pauline Parmentier, 58e mondiale déjà membre du groupe notamment pour les simples, Virginie Razzano, 98e mondiale et revenue en Fed Cup cette saison, ainsi que sur Stéphanie Foretz-Gacon, 79e mondiale, et Kristina Mladenovic, 161e. Marion Bartoli ne désirant pas venir en Fed Cup sans son père, Nicolas Escudé est obligé de se débattre avec les moyens du bord. Pour la première fois de son histoire reléguées en 2e division, les Françaises pourraient encore dégringoler d'un cran en cas de défaite.

Foretz l'ancienne, Mladenovic l'avenir

Pour éviter cette descente, Stéphanie Foretz-Gacon a été rappelée, pour la première fois depuis sa première sélection voici dix ans. A près de 30 ans, elle a une grosse expérience du circuit, et si elle a atteint les quarts de finale du tournoi de Memphis récemment, elle a du mal à battre des joueuses mieux classées qu'elle cette année, n'ayant écarté de sa route que Baltacha (54e mondiale) à l'Open d'Australie. Il faudra pourtant que les Tricolores réalisent des exploits, notamment face à la N.1 slovène Polona Hercog, 36e mondiale qui vient de battre Bartoli à Charleston, sans oublier la N.4 mondiale du double, Katarina Srebotnik. 

Quant à Kristina Mladenovic, remplaçante lors du match contre la Slovaquie, elle étrennera sa deuxième sélection, après avoir participé au double victorieux en compagnie de Virginie Razzano. A 19 ans, la grande joueuse de 1.80m est l'un des espoirs du tennis féminin tricolore, depuis son titre de championne du monde junior en 2009. Bien décidée à franchir un cap sur le circuit principal, elle s'y consacre depuis le début de la saison, en passant par les qualifications où elle a déjà battu Dushevina (84e mondiale) ou Krajicek (93e mondiale).