portrait Alizé Cornet grimace Open d'Australie 01 2011
La déception d'Alizé Cornet | AFP - Greg Wood

Fed Cup - Cornet répond à Escudé

Publié le , modifié le

Visiblement affectée par les propos tenus par Nicolas Escudé au lendemain de la défaite de l'équipe de France face à la Russie, Alizé Cornet a tenu à réagir. Selon elle, les déclarations du sélectionneur de Fed Cup étaient "inutiles" et "immérités".

Ambiance tendue dans le groupe de Fed Cup ! Eliminée au premier tour de la compétition par la Russie, la France va être confrontée pour la quatrième année consécutiveau terrible exercice des barrages. Les Bleues défendront leur place dans le groupe mondial face à l'Espagne, les 16 et 17 avril prochains. Mais ce qui fait polémique cette semaine ce n'est pas la situation périlleuse de l'équipe, devenue tristement habituelle, mais les relations au sein du groupe.

 Après la défaite le week-end dernier de son équipe face à la Russie (3-2), Nicolas Escudé avait lourdement chargé Alizé Cornet. Selon lui, Alizé était "retombée dans ses travers"  et que son "mental n'a pas suivi". Il lui reprochait notamment d'avoir laissé filer son match face à Pavlyuchenkova alors qu'elle menait un set à zéro et un break dans la deuxième manche. "On a vu qu’Alizé n’était pas au niveau, tout simplement. Elle est un peu retombée dans ses travers, malheureusement pour nous. Alizé était vraiment un ton en-dessous sur ce double. Et une nouvelle fois, elle a totalement perdu pied, à ne plus savoir comment mettre une balle dans le court." Des propos agressifs qui pourraient venir de Shamil Tarpischev, le sélectionneur russe, mais ils viennent du clan tricolore.

Cornet : "Cela ne donne pas envie de s'arracher"

Déjà privé de Marion Bartoli et Aravane Rezaï, pour raisons personnelles ou mésentente avec la fédération française, Nicolas Escudé aurait tout intérêt à préserver près de lui Alizé Cornet. Certes, la Niçoise est passée à côté de son dimanche et a certainement craqué sous la pression, mais lui faire porter le poids d'une défaite est certainement excessif. Ces propos durs doivent-ils être vus comme une grande frustration, de la part de NicolasEscudé, qui espérait certainement frapper un grand coup contre la Russie ? Le sélectionneur avait en tout cas la défaite amère.

 La réponse n'a pas tardé à venir du côté de Cornet : "Ses propos m'ont affectée autant que la défaite. Ce qu'il a dit était inutile et immérité. Cela ne donne pas envie de s'arracher pour un match Je trouve que c'était inutile et immérité. Quand on entend des choses difficiles de la part de son capitaine qui est censé protéger ses joueuses, cela fait de la peine. Mais il a probablement ses raisons." La joueuse reste raisonnable, en attendant une explication avec son sélectionneur. Mais un pareil rififi ne fait que souligner les faiblesses du groupe France qui tarde à se reconstruire.