Novak Djokovic
Novak Djokovic | ANDREJ ISAKOVIC / AFP

Djokovic offre un sursis à la Serbie

Publié le , modifié le

En battant Tomas Berdych (6-4, 7-6, 6-2) Novak Djokovic a permis à la Serbie d'égaliser (2-2) en finale de la Coupe Davis contre la République Tchèque. La victoire finale se jouera donc lors du dernier simple entre Radek Stepanek et Dusan Lajovic.

La 24e victoire de rang de Novak Djokovic n'a pas été la plus aisée mais elle fait assurément partie des plus importantes. Visiblement émoussé, voire parfois carrément nerveux, le Serbe a su se faire violence pour élever son niveau de jeu lors des points cruciaux. Tout le contraire de Berdych, encore une fois trop friable psychologiquement durant ces moments-clés. Le géant tchèque évoluait pourtant sans pression : battu 14 fois en 16 matchs par Djokovic, le leader de l'équipe tchèque n'avait rien à perdre et une 3e Coupe Davis à offrir à son pays. Raté. Il faudra donc attendre le dernier simple pour connaître le vainqueur du Saladier d'Argent. C'est seulement la 22e fois depuis 1900 que la finale de la Coupe Davis se jouera lors du 5e match.

Djokovic s'énerve

Berdych apparaît vite dépassé dans la première manche. Alors que le Serbe remporte facilement ses engagements, le Tchèque est à la dérive derrière sa première balle. Au courage, et bien aidé par les premiers signes de fébrilité de "Djoko", il parvient à sauver huit balles de break mais la neuvième est de trop : premier set pour la Serbie (6-4). Mais le n°2 mondial est fatigué et commence clairement à payer sa fin de saison irréelle. En témoignent ses nombreuses raquettes fracassées en signe de frustration. S'il est irritable, Novak Djokovic sait se ressaisir à temps. Dans un tie-break irrespirable, où Berdych rate sa seule volée du set, "Nole" parvient à arracher la deuxième manche au mental (7 points à 5). 

Le troisième set est une formalité. Pressé d'en finir face à un adversaire qui a baissé les bras, Djokovic déroule en misant sur les fautes directes du Tchèque (74 sur l'ensemble du match). Il clôt son année par une dernière victoire, celle qui maintient l'espoir pour sa patrie. Novak Djokovic, également invaincu en Coupe Davis cette saison (7 matchs, 7 victoires) aura montré l'exemple jusqu'au bout. 

Julien Lamotte