Del Potro renonce à la Coupe Davis 2013
Del Potro ne portera pas la tunique argentine cette saison en Coupe Davis | JUANI RONCORONI/AFP

Del Potro ne jouera pas la Coupe Davis en 2013

Publié le , modifié le

En froid avec son capitaine Martin Jaite, Juan Martin Del Potro a déclaré vouloir se concentrer sur sa carrière individuelle à l'aube de la saison 2013. Le numéro 7 mondial ne participera donc pas à la prochaine campagne de Coupe Davis sous les couleurs argentines. Une grosse perte pour les gauchos.

"Ce ne fut pas une décision simple à prendre, mais j'ai des objectifs  importants sur le circuit, a déclaré le N.7 mondial  lors d'une conférence de  presse. Je rêve de gagner d'autres tournois du Grand Chelem et devenir N.1  mondial." Pour justifier son retrait de la prochaine campagne de Coupe Davis, le leader de l'équipe d'Argentine a invoqué son désir de donner une autre dimension à sa carrière après son unique victoire en Grand Chelem à l'US Open 2009.

Del Potro en conflit avec les instances dirigeantes

Si l'argument est acceptable, il ne serait pas le seul à avoir fait pencher la balance. Les relations tendues que Del Potro entretient avec son capitaine Martin Jaite auraient pesé comme le joueur de 24 ans l'a sous entendu. "(Je n'ai) jamais  participé à l'élection d'un capitaine (...). J'aurais aimé que l'on prenne  mon opinion en compte" a lâché la Tour de Tandil, mettant en cause la Fédération argentine de tennis. Le numéro 7 mondial avait déjà renoncé au premier tour (1er - 3 février), mais cela ne laissait pas imaginer une telle issue. "Nous envoyons des mails à tous les joueurs susceptibles d'être sélectionnés en leur demandant de nous répondre avant le 10 décembre. Del Potro ne nous a pas répondu, puis m'a fait part le 20 par un SMS de sa décision de ne pas être disponible", avait expliqué Jaite.

L'Argentine dans la panade

Sans son meilleur joueur au classement mondial, l'Argentine devrait avoir bien du mal à rééditer son parcours de la saison dernière, lorsqu'ils avaient échoué de justesse en demi-finale (3-2) face à la République Tchèque, futur vainqueur de la compétition. Cette décision fragilise également la position de Jaite à la tête de l'équipe sud-américaine. Mise en cause par Del Potro, la Fédération pourrait choisir de recoller les morceaux avec son leader en sacrifiant le capitaine. Le premier écueil allemand ne devrait néanmoins pas poser d'énormes problèmes à cette équipe qui compte tout de même Juan Monaco dans ses rangs.

Jerome Carrere