Juan Martin Del Potro
Le géant argentin Juan Martin Del Potro | AFP - KOEN SUYK

Del Potro confirme son absence contre la France

Publié le , modifié le

Désormais 107e mondial mais toujours très talentueux, Juan Martin Del Potro a confirmé, à l'issue de sa victoire sur Gaël Monfils à Rotterdam, qu'il ne prendrait pas part au quart de finale de Coupe Davis contre la France. "J'ai déclaré en décembre que je ne jouerais pas la Coupe Davis en 2013, que ce soit un 1er tour ou une finale. Je n'ai pas changé d'avis."

Cela pouvait représenter une inconnue. Jusqu'au dernier moment, cela le sera, mais les chances sont infimes de voir Juan Martin Del Potro sur le court contre la France, à Buenos Aires, le 5 avril prochain. D'abord, parce que le joueur avait fait une croix sur la compétition cette saison, et il l'a confirmé à Rotterdam, après avoir dominé Gaël Monfils au 1er tour. "J'ai déclaré en décembre que je ne jouerais pas la Coupe Davis en 2013, que ce soit un 1er tour ou une finale. Je n'ai pas changé d'avis. Je ne serai donc pas du quart à Buenos Aires. Point final", a-t-il lancé en conférence de presse.

Tombé au 107e rang mondial, il a beau jeu d'avancer que son classement ne lui offre pas de place dans l'équipe argentine, malgré son niveau et son expérience: "Je suis au-delà des cent premiers, je n'ai pas gagné beaucoup de matches depuis ma reprise, les autres Français jouent super bien, il y a au moins six mecs qui méritent plus leur place que moi", rapporte L'Equipe. Mais ce n'est pas la seule raison de son absence en quarts de finale de Coupe Davis. Lors de leur victoire au 1er tour sur les Allemands (5-0), les joueurs argentins se sont amusés à chanter le nom de Del Potro dans les vestiaires, rappelant qu'ils se passaient très bien de lui. L'ambiance n'est pas au beau fixe entre l'ancien 5e mondial et ses compatriotes Monaco, Zeballos, Berlocq et Nalbandian, sélectionnés lors du 1er tour par Martin Jaite. Et plus que le classement de Del Potro, c'est sans doute ces relations qui pourraient le maintenir définitivement hors de l'équipe sur la terre-battue de Buenois Aires contre la France. Une très bonne nouvelle pour les Français.