Coupe Davis: Yannick Noah reste aux commandes

Coupe Davis: Yannick Noah reste aux commandes

Publié le , modifié le

La grande majorité des joueurs tricolores ayant accordé leur confiance à Yannick Noah, ce dernier a confirmé à la direction de la Fédération française de tennis qu'il resterait à son poste de capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis et honorera ainsi la dernière année de son contrat. A l'exception de Gaël Monfils qui se trouve actuellement aux Etats-Unis, tous les joueurs étaient partants pour poursuivre l'aventure avec l'emblématique capitaine.

"A l'année prochaine", avait lancé Noah au public lillois, sans en dire plus depuis... Vainqueur de trois éditions (1991, 1996 et 2017) de Coupe Davis en tant que capitaine, Yannick Noah a finalement attendu quatre jours avant de se prononcer. Il va donc tenter l'année prochaine de défendre le titre décroché dimanche dernier face à la Belgique.

"Bien sûr, cela me ferait plaisir" qu'il reste, avait déclaré Lucas Pouille après le sacre. "Le choix lui revient (...) Ce serait une bonne chose qu'il reste", avait indique le vainqueur du match décisif face à Steve Darcis. Conscient que les relations avec Noah ne sont pas toujours aussi évidentes, Jo-Wilfried Tsonga était moins enthousiaste mais tout aussi favorable au maintien du capitaine. "A chaque jour suffit sa peine. En fonction de ce qu'il a envie de faire, est-ce qu'il continuera ou pas ? Il vous dira", avait dit le Manceau de 32 ans. 

Leconte: "Je ne vois pas pourquoi il partirait"

D'autres voix, qui s'étaient montrés très critiques à l'égard de cette équipe de France, pensent également que Noah est aujourd'hui le meilleur choix possible. C'est notamment le cas de Henri Leconte. "Je ne vois pas pourquoi Yannick partirait", a récemment indiqué l'un des héros de l'épopée de 1991, tout en évoquant la succession. "Je pense qu’il prépare Cédric Pioline comme successeur", a-t-il confié à francetvsport. "Yannick travaille à l’émotion. Il a besoin de sentir que les gars l’aiment, et le respectent. A ce moment-là, il va donner le petit plus comme il l’a fait avec nous", a-t-il lancé. Noah poursuit donc l'aventure, avec sait-on jamais, un nouvel exploit. Rendez-vous est donné dès le 2 février prochain à Albertville, pour le duel du premier tour face aux Pays-Bas.

Romain Bonte