L'équipe de France de Coupe Davis
L'équipe de France de Coupe Davis | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Coupe Davis : Quelles options pour Yannick Noah ?

Publié le , modifié le

C’est demain à midi que Yannick Noah annoncera la composition de son groupe pour la finale de la Coupe Davis contre la Belgique (du 24 au 26 novembre à Villeneuve d'Ascq). Quatre options s’offrent au Capitaine de l’équipe de France.

Jo-Wilfried Tsonga, Lucas Pouille, Nicolas Mahut, Pierre-Hugues Herbert : Avantage double

L’adage qui veut qu’on ne change pas une équipe qui gagne pourrait s’appliquer à ces quatre-là. Yannick Noah pourrait tout à fait faire confiance aux joueurs qui ont battu la Serbie en demi-finale. Malgré son échec à Bercy, Jo-Wilfried Tsonga reste incontournable. Il a notamment remporté un nouveau titre à Anvers avant de s’incliner en finale à Vienne face à …Lucas Pouille. Ce dernier n’avait pas été à son avantage en s’inclinant contre le modeste Dusan Lajovic (80e) mais il a nettement redressé la barre depuis. Avec son titre en Autriche, il est devenu le N.2 français à l’ATP. Quant à la paire Mahut-Herbert, elle participe pour la troisième fois d’affilée au Masters et n’a jamais déçu Noah (trois victoires pour une défaite). Cette option est toutefois la moins polyvalente puisque la présence des deux spécialistes du double priverait la France d’une carte de rechange bien plus solide en simple. Vu le niveau à priori plus faible de la paire belge, la paire Mahut-Herbert s’impose-t-elle ?

Tsonga, Pouille, Gasquet, Julien Benneteau : On privilégie les simples

Comme évoqué dans l’option précédente, le supposé faible niveau du double belge pourrait inciter Cap’tain Noah à un coup de poker en écartant totalement le duo Mahut-Herbert au profit de quatre joueurs aguerris en simple. Deux titulaires qui seraient Tsonga et Pouille. Et pour le samedi, les Bleus opteraient pour la recomposition de la paire médaillée de bronze aux JO de Londres : Richard Gasquet – Julien Benneteau. Ils ont une grosse expérience en coupe Davis et pourraient disputer un simple en cas de défaillance d’un Tsonga ou d’un Pouille. En revanche, leur dernière association en double remonte à la finale 2014 perdue contre la Suisse), déjà à Villeneuve d'Ascq, où ils avaient échoué contre le duo "Fedrinka" (Federer-Wawrinka).

Tsonga, Pouille, Mahut, Benneteau : On coupe la poire en deux

Une autre voix existe, celle qui consiste à conserver Nicolas Mahut dans le double mais de lui retirer son partenaire Pierre-Hugues Herbert. Noah lui adjoindrait alors Julien Benneteau qui fût son binôme à quelques reprises. L'Angevin et le Bressan ont le même âge (35 ans), s'apprécient et pèsent trois titres majeurs en double (US Open 2015 et Wimbledon 2016 pour Mahut, Roland-Garros 2014 pour Benneteau). Ils ont déjà évolué ensemble en Coupe Davis, remportant la victoire à chaque fois (1er tour contre l’Allemagne en 2015 et quart de finale contre la Grande-Bretagne en avril dernier). Ils ont également remporté le tournoi de Marseille ensemble en février. Cette solution offre à Noah la possibilité de faire appel à Benneteau si besoin. Rappelons qu’il sort d’une demi-finale au Masters 1000 de Bercy

Tsonga, Gasquet, Mahut, Benneteau : Le coup de poker

En 1991, Yannick Noah avait préféré le revenant Henri Leconte à Fabrice Santoro, héroïque en quarts de finale (Australie) et en demie (Yougoslavie). Cela lui avait réussi alors pourquoi pas retenter un coup avec …Richard Gasquet. Si la place de Jo-Wilfried Tsonga ne sera pas remise en cause, en revanche, le capitaine pourrait être tenté par un retour du Biterrois au détriment de Lucas Pouille. Malgré tout son talent, Gasquet reviendrait sur le court grâce à son expérience (31 ans) des grands rendez-vous. Un choix bien improbable et injuste sur les résultats de l’année 2017 qui a vu le Nordiste bien plus solide et performant que Gasquet aux nombreuses blessures. Pouille a eu la confiance de Noah lors des deux derniers matches de Coupe Davis, il n’y a pas de raison que ça change…