Yannick Noah
Yannick Noah | AFP PHOTO / XAVIER LEOTY

Coupe Davis: Noah répond à Tsonga, Clément et Gasquet: "La prochaine fois je ne dis rien!"

Publié le , modifié le

Yannick Noah, dont les critiques après la défaite de la France en Coupe Davis avaient "choqué" le capitaine des Bleus Arnaud Clément, a présenté ce jeudi des excuses ironiques et promis de ne plus "rien dire", dans une interview à la chaîne beIN Sports. "Ok voilà, les gars, c'est bon! (...) Excusez-moi, pardon, pardon. La prochaine fois je ne dis rien!", a lancé l'ancien vainqueur de Roland-Garros et ancien capitaine de l'équipe de France devenu chanteur, promettant de ne "rien dire pendant quelques années".

"Arnaud c'est un mec que j'apprécie, humainement. Mais je me suis dit,  peut-être qu'il est en galère... Ben non, il a fait le tour des médias: +J'ai  été blessé par les mots de Yannick Noah+", a poursuivi l'ancien champion. "J'ai dit quelque chose qui (...) était l'opinion de la majorité des gens  qui étaient au stade, qui ont vécu le truc de l'intérieur. Et quand je dis ça,  je n'attaque personne, je regarde un match", a-t-il insisté. "J'ai pas du tout pour ambition d'être capitaine demain, c'est pas du tout  mon truc", a-t-il assuré. 

"Tu peux pas gagner avec du copinage"

"C'est allé trop loin, parce qu'aujourd'hui les gens, ce qui les intéresse  ce sont les polémiques, c'est remuer la merde. Il n'y a pas de Yannick contre  Arnaud, c'est juste qu'en tant que vieux capitaine, appelons-moi comme on veut,  j'ai vu quelque chose, et je l'ai exprimé", a martelé Noah. Après la défaite le 23 novembre à Villeneuve-d'Ascq contre la Suisse,  l'ancien champion s'était montré très critique de la manière dont les Bleus  avaient abordé cette finale de Coupe Davis et s'était dit "prêt" à reprendre le  capitanat si les cinq joueurs (Tsonga, Gasquet, Monfils, Simon et Benneteau) le  lui demandaient.
    Arnaud Clément, confirmé dans ses fonctions, s'était dit "choqué par la  manière de faire". 

"Aujourd'hui je pense qu'il y a un truc essentiel, c'est de faire un état  des lieux", a estimé Noah. "Les joueurs, je parle en général, sont vraiment  influencés, par le coach et parce que beaucoup de monde a un intérêt autour  d'eux. (...) Donc quand tu donnes une opinion, tu as en face de toi un mur de  gens qui ont l'impression que tu vas prendre une petite place. Comme si, d'un  coup, tu venais leur piquer la place". "Tu ne peux pas gagner si tu n'as pas de courage. Tu ne peux pas gagner si  tu n'as pas d'intégrité, si tu n'as pas de respect, si tu n'as pas une vraie  communication. Tu peux pas gagner avec des non-dit, tu peux pas gagner avec du copinage", a-t-il conclu.

AFP