Nicolas Mahut, Pierre-Hugues Herbert, Lucas Pouille, Jo-Wilfried Tsonga et Yannick Noah
L'équipe de France, lors de la demi-finale de Coupe Davis contre la Serbie en 2017 | AFP - PHILIPPE HUGUEN

Coupe Davis - Tsonga, Pouille, Mahut, Herbert appelés en finale, Benneteau et Gasquet remplaçants

Publié le , modifié le

A dix jours du premier match de la finale de la Coupe Davis contre la Belgique à Lille (en direct sur France Télévisions), Yannick Noah a annoncé la composition de son équipe. Sans surprise, le capitaine de l'équipe de France a convoqué son N.1, Jo-Wilfried Tsonga (15e mondial), son N.2, Lucas Pouille (18e mondial) ainsi que la paire de double Nicolas Mahut - Pierre-Hugues Herbert, qui dispute en ce moment le Masters à Londres. Seule surprise: Julien Benneteau et Richard Gasquet sont intégrés au stage. Ils sont donc 6 à former l'équipe. Côté belge, Goffin-Darcis pour les simples, De Greef-Bemelmans pour le double.

Pour défier la Belgique emmenée par son N.1, David Goffin (8e mondial), Yannick Noah n'a pas créé de surprise. En s'appuyant sur le même groupe de quatre joueurs qui avait franchi l'obstacle serbe en demi-finale, le capitaine a respecté une certaine logique. Jo-Wilfried Tsonga et Lucas Pouille sont les deux premiers joueurs français au classement ATP (respectivement 15e et 18e). Ils n'ont jamais déçu ou réalisé de grandes contre-performances en Coupe Davis. En faisant confiance au duo Mahut-Herbert, il aligne l'une des meilleures paires de la planète, qui dispute d'ailleurs actuellement le Masters à Londres. Les anciens N.1 mondiaux restent donc une valeur sûre.

"Il n'y a pas un joueur de simple qui s'impose en double. Notre équipe est solide et motivée et a répondu à nos attentes. Mais Julien n'est vraiment pas loin", a expliqué le capitaine. "On a l'opportunité de battre même leur N.1. Si on arrive à jouer notre meilleur tennis sur les trois jours, on devrait gagner."

Car des questions se posaient. Malgré un bon retour avec une victoire à Anvers et une finale à Vienne, Jo-Wilfried Tsonga n'a pas réalisé sa meilleure saison en 2017. Et à Bercy, il a été éliminé dès le 1er tour par un certain Julien Benneteau. Lucas Pouille a également été en souffrance, perdant de nombreux jeux décisifs consécutivement, ce qui dénote un manque de confiance.

Benneteau et Gasquet en jokers

Et Julien Benneteau ne s'est pas arrêté là, puisqu'il a atteint les demi-finales, en battant notamment au 2e tour David Goffin, le N.1 belge que les Bleus vont retrouver à Lille et qui a dominé hier Rafael Nadal (diminué physiquement et qui a ensuite déclaré forfait pour le reste de la compétition) au Masters à Londres. Revenu au 57e rang mondial après deux années de galères, le Bressan a aussi l'avantage d'être un cadre de l'équipe de France, notamment en double. A 35 ans, il pouvait présenter l'avantage, comme Tsonga d'ailleurs, de pouvoir servir en simple comme en double, en étant le 7e joueur français aujourd'hui. Et en ayant dominé le N.1 belge voici peu de temps, ce que seuls Gilles Simon (Shanghaï), Benoit Paire (Metz) et Jo-Wilfried Tsonga (Rotterdam) avaient fait cette saison (pour 8 défaites), il avait marqué des points.

Sa présence pouvait aussi offrir une place supplémentaire pour le simple (Gasquet ?), en laissant de côté la paire Mahut-Herbert. Mais cela avait l'inconvénient de retirer un duo habitué à jouer ensemble, pour créer une association déjà vue dans le passé (Tsonga-Benneteau, Tsonga-Gasquet, Gasquet-Benneteau ?). C'est pour parer à toute éventualité que le capitaine a fait le choix d'emmener Benneteau et Gasquet au stage dans le Nord, à Marcq-en-Bareuil. "On a une équipe compacte. C'est ce qui fait notre force. Les 6 sont susceptibles de jouer", a-t-il expliqué en conférence de presse. "L'équipe définitive, je l'aurai plus tard."

Interrogé sur son avenir, le capitaine Yannick Noah a avoué n'avoir "aucune certitude. Sur rien. J'ai à coeur de gagner ce match. ce serait énorme. Et ce match va au-delà de notre équipe, au-delà de mon avenir personnel. Mais aujourd'hui je n'ai pas de plus bel endroit que me retrouver sur la chaise de l'équipe de France avec l'espoir de gagner cette finale."

Les Belges sans surprise

Sans surprise, les Belges viendront dans le Nord avec leurs habituels Goffin-Darcis (76e mondial) pour le simple, De Greef - Bemelmans pour le double.