Jo-Wilfried Tsonga prostré après sa défaite face à Peter Gojowowczyk
Jo-Wilfried Tsonga déçu | JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Coupe Davis: la République Tchèque prend l'avantage sur la France

Publié le , modifié le

La France est mal partie dans son quart de finale de Coupe Davis face à la République Tchèque vendredi à Trinec. En effet, Jo-Wilfried Tsonga s'est incliné dans le premier simple face à Lukas Rosol. Au bout de près de quatre heures et cinq sets acharnés, Rosol s'est imposé 6-4, 3-6, 4-6, 7-6 6-4. Lucas Pouile, qui disputera son premier match de Coupe Davis de sa carrière, va tenter de remettre la France sur la rails dans le deuxième simple face à Jiri Vesely.

Grand favori de cette rencontre, Tsonga n'a pas réussi à concrétiser deux balles de match au 4e set. L'équipe tchèque partait pourtant affaiblie en l'absence de son principal atout, Tomas Berdych, 8e joueur du monde. 

Dès le premier set de cette belle bataille, Rosol, 78e joueur mondial, particulièrement motivé devant son public, a pris au dépourvu le Français, visiblement pas dans son assiette en début de rencontre. Tsonga, N.10, n'a pas su profiter de deux balles de break au 6e jeu, avant de céder son propre service au Tchèque, à l'issue du jeu suivant. Frénétiquement applaudi par son public, Rosol a confirmé sans difficulté son break par un jeu blanc, avant de mener à bien cette première manche (6-4).
Dès l'entame du deuxième set, le Français a pu revenir dans le match grâce à une bonne première balle, concluant la manche par un jeu blanc (6-3). Au troisième set, Tsonga a encore sauvé une kyrielle de balles de break aux 2e et 4e jeux, avant de parvenir à breaker Rosol, pour mener 3-2. Le Français a conservé cet avantage jusqu'à la fin de la manche (6-4), face à un adversaire souvent en panne de retours.

Le sort du quatrième set s'est joué dans un tie-break captivant, remporté par Rosol sur le score de 10-8 après que Tsonga a gaspillé deux balles de match alors qu'il menait 6-5 et 7-6.
La très belle bagarre a culminé au dernier set. Rosol a pris le service initial du Français, avant de se faire debreaker aussitôt. Nullement découragé devant des gradins survoltés, le Tchèque a poursuivi son offensive, s'emparant du service de Tsonga au 7e jeu, synonyme de la victoire 6-4 au cinquième set. Rosol a conclu sur sa troisième balle de match, par un passing shot clairvoyant, provoquant le délire du public, alors que le Français pouvait se montrer trèq déçu, lui qui n'était passé qu'à un point de la victoire..

Christian Grégoire