Julien Benneteau Gros plan
Julien Benneteau | AFP - Suyk

Coupe Davis - Finale Serbie-France: Julien Benneteau forfait

Publié le , modifié le

Julien Benneteau a déclaré forfait pour la finale de Coupe Davis entre la France et la Serbie (3-5 décembre) à Belgrade, en raison d'une blessure au poignet gauche dont il est insuffisamment remis. En compagnie de Michael Llodra il avait apporté le point du double décisif en quarts contre l'Espagne mais avait déjà était forfait en demi- finale. Cette défection s'ajoute à celle de Jo-Wilfried Tsonga, blessé à un genou, qui a mis un terme à sa saison.

"Je ne suis pas suffisamment remis pour honorer ma présence au stage de Saint-Cyprien. J'ai tout fait, j'ai tout tenté", a déclaré Julien Benneteau au cours d'une conférence de presse à Roland-Garros. "C'est avec beaucoup de tristesse que je renonce à cette finale. J'ai perdu mon pari, je n'irai pas là-bas."

Julien Benneteau était essentiellement candidat au double. Son retrait devrait simplifier les choix du capitaine Guy Forget et faire le bonheur d'Arnaud Clément.  Il signifie aussi que cinq joueurs - Gaël Monfils, Michaël Llodra, Gilles Simon, Arnaud Clément et Richard Gasquet - participeront au stage de préparation de mardi à vendredi prochains, à Saint-Cyprien, en Languedoc-Roussillon.

Jo-Wilfried Tsonga devrait également faire le déplacement mais, forfait en raison d'une blessure au genou gauche, il ne sera là que pour soutenir ses coéquipiers. Contrairement à Tsonga, Benneteau a préféré ne pas aller au stage car il souhaite "les laisser bien se préparer, se souder, vivre entre eux". "Je ne peux même pas leur servir de sparring-partner à cause de ma blessure", a-t-il déploré.

 "Après un dernier essai ce vendredi matin, mon poignet n'est pas suffisamment remis" a déclaré, dépité, Julien Benneteau. La sagesse et la raison m'ont rappelé, a ajouté le joueur, blessé depuis fin août. C'est avec une grande tristesse que je suis obligé de déclarer forfait pour la finale....Je me sentais de mieux en mieux, j'y ai cru jusqu'au bout, a déploré le N.44 mondial, évaluant à "une quinzaine de jours" le temps supplémentaire qu'il lui aurait fallu pour être totalement remis. "Vis à vis du groupe, je ne pouvais pas me pointer lundi prochain à la première séance d'entraînement, sans être à 100%, a-t-il poursuivi. Je ne peux pas tricher par rapport au groupe, cela aurait été vraiment égoïste de ma part.".

Quant à son probable remplacement le double par Arnaud Clément, le Bressan s'est montré plutôt élégant. "En 2002, Arnaud avait été obligé de déclarer forfait à la dernière minute pour la finale (contre la Russie) et s'était exclu du groupe de lui-même. Alors, je suis content pour lui car vu la carrière qu'il a accomplie, il mérite de disputer une finale de Coupe Davis",