Coupe Davis

Coupe Davis : en tribunes, c'est pas gagné !

Publié le , modifié le

La nouvelle version de la Coupe Davis débute ce lundi à Madrid dans la Caja Magica. Alors que l'équipe de France entame la compétition ce mardi face au Japon, la magie peine à opérer pour le moment, malgré les espoirs de son organisateur Gérard Piqué.

Après les critiques, la réalité. Alors que débute ce lundi la première édition de la Coupe Davis dans sa nouvelle formule, les premières images de la compétition ne sont guère flatteuses. Les tribunes sont loin d'être remplies et se pose la question de la capacité du nouveau venu à faire revivre aux passionnés l'ambiance électrique de l'ancien format.

Sur Twitter, Alizé Cornet ne s'est pas gênée pour le faire remarquer à Gérard Piqué. "Cher Gerard, je vois que tu n'est jamais allé à une vraie Coupe Davis !", a écrit la Française en réponse à un post de l'Espagnol qui assurait, vidéo à l'appui, que les tribunes étaient bien garnies.

Des débuts compliqués

Si le tournoi n'en est qu'à ses balbutiements, la cérémonie d'ouverture qui s'est tenue en début de journée a pu donner un bref aperçu de la semaine. Ainsi la délégation française s'est promenée sur le court central de la Caja Magica de Madrid devant des tribunes à moitié vides. 

Les premiers matches de la journée ont donné le ton. Si les fans ont joué le jeu pour la plupart, mention particulière aux Belges qui ont assuré l'ambiance, et les tribunes ne sont pas totalement vides, la comparaison avec la Coupe Davis dans sa version ancestrale est compliquée. La faute à un format sur une semaine et dans une seule ville. Difficile ainsi de s'organiser pour les supporters.

L'électricité en moins,  du moins pour sa première journée, cette Coupe Davis "new look" ressemble à un début de tournoi classique sur le circuit ATP avec ses tribunes clairsemées. La présence de gros noms du tennis comme Rafael Nadal, Novak Djokovic ou encore Fabio Fognini et Matteo Berrettini devrait cependant égayer les afficionados et agiter les quelques tambours vus ici et là.

Côté terrain, la compétition, organisée par Gérard Piqué par le biais de sa société Kosmos, a vu ses premiers matches débuter ce lundi avec l'entrée en lice de la Belgique face à la Colombie, l'Italie face au Canada et la Croatie défiant la Russie.

La Belgique et la Russie ouvrent le bal

L'histoire retiendra que le Russe Andrey Rublev a marqué le premier point et que la Belgique a remporté le premier simple puis le premier match de la Coupe Davis nouvelle formule, lundi à Madrid. Steve Darcis a commencé par battre Santiago Giraldo 6-3, 6-2, avant que David Goffin ne renverse la situation face à Daniel Elahi Galan pour s'imposer 3-6, 6-3, 6-3.

Dans le même temps, la Russie, privée au dernier moment de son chef de file Daniil Medvedev, "vidé", a pris la tête du groupe B, avant les débuts de l'Espagne. En ouverture de la compétition sur le court central de la Caja Magica, Karen Khachanov a ainsi imité son compatriote Rublev et dominé Borna Coric 6-7 (4/7), 6-4, 6-4.
 

Coupe Davis