Clément - Tsonga
Arnaud Clément conseille Jo-Wilfried Tsonga en tant que capitaine de l'équipe de France | AFP - CHARLY TRIBALLEAU

Clément, un baptême du feu sans brûlure

Publié le , modifié le

Pour son premier week-end de Coupe Davis en tant que capitaine, Arnaud Clément a vécu une journée sans histoire. Deux matchs de simple et deux victoires contre Israël. La France bascule à (2-0) vendredi, de quoi lui donner le sourire.

Arnaud Clément vivait une grande première ce vendredi face à Israël. Lui, le partenaire historique de Coupe Davis, en simple ou en double, s'asseyait pour la première fois aux côtés des joueurs, flanqué de sa nouvelle étiquette de capitaine. Pour son grand baptême, il a été gâté sur le plan sportif avec deux victoires de Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet.

Mais face à un adversaire modeste – avec aucun joueur du top 100 - c'était surtout sur sa gestion du capitanat qu'il était attendu au tournant. Et l'Aixois a fait très bonne impression. A l'instar de Forget, il s'est d'emblée montré très proche de ses joueurs. D'abord avec Tsonga, où il est resté volubile à chaque pause de 90 secondes. Ensuite avec Gasquet où il s'est souvent tenu agenouillé face à son joueur, reprenant ce qui faisait la marque de fabrique de Forget. Tout au long des rencontres, il a toujours cherché à rassurer ses protégés, même quand le score leur était largement favorable.

Volubile et rassurant

Tout n'a pourtant pas été simple. Pour son saut dans le grand bain, Clément aurait pu s'attendre à plus simple. D'abord souriant derrière sa barbe, il a su se montrer plus incisif lorsque le match le demandait. Notamment lorsque Tsonga a été bousculé et agacé durant la troisième manche de son match face à Amir Weintraub. Ce fut à lui de trouver les mots pour réconforter un joueur énervé par ses fautes d'inattention.

Lors du match de Richard Gasquet face à Dudi Sela, il a su remettre le Bitterois en selle alors qu'il commençait son match de la plus mauvaise des manières. Si la suite a été bien plus facile, Clément s'est toutefois montré investi du premier au dernier point. Pour son premier test, Arnaud Clément a convaincu.

"Le bilan global est très positif", a confié Arnaud Clément. "C'étaient deux matches un peu  différents. D'abord une grosse domination de +Jo+ (Tsonga), puis un moment un  peu plus hésitant, avec un joueur qui lui a posé des problèmes pendant une  bonne heure. Il s'est un peu frustré à un moment, mais il a très bien fini le  match avec beaucoup de détermination. Et Richard (Gasquet) a fait un match  plein. Il a montré de belles choses au niveau de son agressivité et de son  engagement."

Bien sûr, il faudra certainement attendre une opposition supérieure pour voir ce que vaut Clément dos au mur. Mais pour une première, l'Israël était certainement le client idéal pour lancer sa nouvelle aventure avec les Bleus. Et affiner son style.

Clément: "De très bonnes choses"

Voir la video