Arnaud Clément - Capitaine 2012
Arnaud Clément, nouveau capitaine de la Coupe Davis | AFP - THOMAS SAMSON

Clément: "Tout pour qu'on regagne la Coupe Davis"

Publié le , modifié le

Arnaud Clément, qui a succédé vendredi à Guy Forget au poste de capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis, a déclaré qu'il ferait "tout pour qu'on regagne" l'épreuve "rapidement".

Q: Que ressentez-vous après avoir été nommé capitaine ?
R: "C'est un grand bonheur mais on m'a aussi confié aujourd'hui (vendredi) une grande responsabilité, j'en suis conscient. J'étais encore hier joueur professionnel. Quand je me plantais, je le faisais seul. Maintenant mes erreurs éventuelles retomberont sur toute une équipe. Donc forcément, je serai beaucoup plus sous tension. Jouer pour mon pays m'a procuré des émotions incroyables. Celles que je vivrai comme capitaine seront au moins aussi fortes, je pense."

Q: A quel moment avez-vous pensé succéder à Guy Forget ?
R: "Je savais que c'était ma dernière année de joueur. Suite à la décision de Guy de partir, je savais aussi qu'il y aurait une succession au poste de capitaine. Bien sûr j'étais intéressé, mais je ne me suis pas déclaré personnellement. Ca s'est passé comme ça. Mon nom a beaucoup circulé comme d'autres pendant des semaines. Pour moi, c'est une immense fierté d'avoir le soutien des joueurs et de la fédération. J'espère être dans la continuité de ce qu'a réalisé Guy depuis plus de dix ans. On a beaucoup de points communs mais au niveau du caractère on n'est pas identique."

Q: Comment envisagez-vous votre capitanat ?
R: "Je n'ai pas encore lu le manuel du capitaine (rires). Dans un premier temps, il y aura beaucoup de discussions et d'échanges avec les joueurs. Je ferais tout pour qu'on regagne la Coupe Davis rapidement, c'est ma responsabilité. A moi de mettre toute mon énergie pour qu'on atteigne cet objectif-là. Il n'y aura pas de cassures avec les ancien capitaines. Mais je ne ferai pas du Noah ou du Forget, j'essaierai de trouver ma propre voie. Les dirigeants savent que j'ai du caractère et si je suis à ce poste-là, c'est que cela a dû jouer dans leur réflexion. Si je dois prendre des décisions difficiles, je les prendrai. J'ai déjà eu beaucoup de réflexions à propos de ce poste, je suis déjà assez avancé sur la manière avec laquelle je vais l'aborder."

AFP